Saccage de l’Omvs Le Médiateur de la République Dénonce l’Indifférence des Autorités Administratives

Venu constater, de visu, les dégâts consécutifs aux derniers heurts entre les populations de Guet_Ndar et les pêcheurs de Guet_Ndar et environs, Me Alioune Badara Cissé s’est dit outré qu’ ” au cours des événements et malgré les alertes réitèrées des autorités de l’Omvs, qu’il n’ y ait, à ce jour, aucune présence administrative pour constater les dégâts, taper sur les épaules, caresser des têtes, leur apprendre à sourire et avoir, encore, espoir que cet outil pourrait être réhabilité ” a laissé entendre le médiateur de la République. Qui poursuit, a noté le site de référence www.miroironeline.com : ” c’est le fruit de longues années de travail qui devrait servir pour des générations et des générations “. Me Cissé qui ” apprend, aujourd’hui, que le plus ancien document date de la seconde moitié du 19 éme siècle “, de préciser ” qu’ils étaient en processus de numèrisation. Il reste énormèment à faire. Mais, en réalité, il ne reste plus rien. Ce qui devait être disponible, à été détruit et vandalisé, il ne reste plus rien. Sur quatorze mille documents, ils en avaient numèrisé quatre mille ” s’est_il désolé.” Je sais que les États, sous le sceau desquels nous vivons, n’ont pas d’état d’âme. Il est extrêmement difficile, en visitant ce local, intègralement équipé, à notre usage exclusif, l’usage des différents États qui composent l’Omvs, l’usage des chercheurs, des étudiants et de ceux_là qui ont pour souci de faire le tracé des eaux, de voir cette mémoire ébanescente “
Le responsable de l’Apr à Saint_Louis fait noter, par ailleurs, que,” quand on nous parle d’émergence, de développement, d’efforts combinés, de mutualisation, le minimum, c’est la capacité à éduquer notre jeunesse et à ne pas rester sourd aux manifestations de violence qui peuvent émettre à cette période de paupèrisation et de crise “. Dans la foulée, s’érigeant en apôtre de la bonne parole, le médiateur de la République a marteler que ” quand on pense qu’on peut ignorer les manifestations des gens, quand on pense qu’on peut rester sourd à leur état d’âme, quand on pense que c’est des populations les moins importantes d’entre nous, voilà ce à quoi ça conduit, des sauts d’humeur et des gestes idiots qui vont faire reprendre un travail de plusieurs années ” a_t_il conclu, amer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.