Posted in À LA UNE

Saint_Louis : Le Maire Visite ” ses Chantiers

Éxit le projet de rebaptisation de l’avenue Général De Gaulle qui s’est soldé par ” un cuisant échec ” de l’équipe municipale, le maire Amadou Mansour Faye et ses collaborateurs se tournent, à présent, vers des activités beaucoup plus bénéfiques pour les populations. Ainsi, malgré l’omniprésence du Coronavirus et les rebondissements ” inattendus ” de l’affaire du viol présumé, l’édile de la vieille cité tricentenaire et sa cour ont entrepris, à travers une visite de terrain, de donner un coup de fouets aux chantiers qui y essaiment et dont les travaux n’ont que trop duré !

“Monsieur Le Maire Mansour Faye a effectué, ce Samedi 27 février 2021, en compagnie des membres de l’équipe municipale et des services techniques municipaux, une visite de chantier dans le périmètre communal de Saint louis.
La visite a débuté par le chantier de l’esplanade de Pikine Guinaw Rails financé à hauteur de 92 Millions FCFA à partir des ressources obtenues grâce à la vente de la ferraille du Pont Faidherbe.
Par la suite, le chantier de la maison de Lille financée à travers le budget de l’État à hauteur de 500 Millions de F CFA. Et là, la délégation a constaté que les travaux étaient en phase terminale.
Cette maison de Lille entièrement reconstruite, sera fonctionnelle dans les trois (03) mois à venir. Et elle abrite des infrastructures comme :
-Un boulodrome
-Une mini piscine
-Une salle polyvalente pouvant accueillir les pratiquants des arts martiaux
-Un terrain de basket
-Un restaurant
-Une salle de spectacle etc.
Notre troisième étape nous a conduits dans L’ile de Saint Louis où les travaux d’assainissement, des quartiers du Nord et du Sud financés par l’État du Sénégal pour un montant de 8 milliards FCFA, avancent à grands pas.
Monsieur le Maire rappelle qu’aux termes de ces travaux, l’ensemble des routes principales de L’ile seront revêtues en goudron et celles secondaires en pavé sans oublier la place BAYA NDAR en cours de construction grâce au PDT à travers un financement de L’AFD pour un montant de 16 Milliards de FCFA.
La délégation a terminé son périple au quartier Hydrobase où les travaux du dispensaire financés à travers les ressources de la commune, pour un montant de 30 Millions FCFA, sont en bonne marche.
Au-delà de ces chantiers, d’autres travaux financés à travers le BCI Budget consolidé de l’État et le PACASEN, vont démarrer bientôt pour embellir notre chère ville et la hisser parmi les plus belles du Pays.
Le maire n’a pas oublié de noter les travaux de la protection de la langue de Barbarie qui ont, effectivement, démarré avec l’entreprise EIFFAGE et la mise en marche de plusieurs lampadaires sur les routes construites par le programme PROMOVILLES.”

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 265 Nouveaux Cas Positifs et et 52 Cas Graves au Sénégal.

Posted in À LA UNE

Santé Animale : Le Ministre de l’Elevage Annonce la Fin de la Grippe Aviaiare au Sénégal

Plus de problèmes relatifs à la grippe aviaire au Sénégal. L’information est donnée par le ministre de l’élevage qui a fait escale dans la cité tricentenaire de Saint_Louis, dans le cadre de sa tournée dans le Nord du pays. À en croire l’autorité nationale en charge des questions liées au secteur de l’élevage, manger du poulet sénégalais ne constitue plus un risque. Les niches où ont été dévouverts des cas positifs que sont Pout et le parc ornithologique de Djoudj sont sécurisées. Et, poursuit le ministre, un dispositif de veille et d’alerte est mis en place sur l’étendue du territoire national pour faire face à toute mauvaise surprise, a glané le site de référence www.miroironeline.com.

Posted in À LA UNE

Saint Louis : Le Préfet en Visite au Site de Recasement de Diougop

” Le coût global du Projet de Relèvement d’Urgence et de Résilience à Saint-Louis (SERRP) est désormais estimé à 93,33 millions USD.

D’une durée de 7 ans (2018-2025), le SERRP se veut une réponse efficace pour faire face aux ondes de tempêtes maritimes intempestives et récurrentes auxquelles les populations de la Langue de Barbarie sont confrontées.

Dans la perspective de sécuriser les populations exposées, il est prévu la libération d’une emprise de protection contre les effets des houles sur une bande longue de 3,6 km et large d’environ 20 mètres, et la réinstallation de ces populations sur des sites aménagés.

Ainsi, 15 086 seront déplacées de la Langue de Barbarie. L’Agence de Développement Municipal – ADM Sénégal, agence d’exécution du projet, a acquis un site à Diougop dans la Commune de Gandon où 530 logements en dur seront construits en vue d’y reloger ces communautés.

En outre, dans l’optique de renforcer la résilience des populations sinistrées de la Langue de Barbarie, un programme de restauration des moyens de subsistance sera mis en œuvre. Il permettra de financer des initiatives économiques définies par les populations impactées par l’avancée de la mer et relogés sur le site de Djougop. En plus de consolider leurs revenus, cette initiative, inscrite dans le cadre du projet de relèvement d’urgence et de résilience à Saint-Louis (SERRP), donnera l’opportunité à ceux qui le souhaitent de pouvoir se reconvertir dans d’autres activités économiques. Des infrastructures sociales structurantes seront mises en place. En plus des familles établies sur le site, elles serviront aux populations environnantes de la zone de recasement “.

Posted in À LA UNE

Occupation Anarchique de la Voie Publique : Des Relais Commuautaires de Saint Louis en Immersion

” Le Sénégal enregistre chaque année de nombreuses pertes en vies humaines dues aux routes. Cette situation est causée, pour la plupart, par des accidents et d’autres facteurs à risque. Ainsi interviennent la corruption, la méfiance entre les populations civiles et les forces de défense et de sécurité, la migration, les trafics (bois, devise, drogue, médicament, d’organes et d’êtres humains, etc…). Ceux-ci altèrent le niveau de la sécurité routière dans toute la sous-région ouest africaine.
Fort de ce constat, PWA-Sénégal contribue à l’amélioration de la sécurité routière au Sénégal par le biais du projet « Roadmaps to security in Senegal and Burkina Faso ». Pendant deux années d’exécution, les axes Dakar-Tambacounda et Dakar-Ziguinchor étaient ciblés pour améliorer la perception du public sur l’intégrité et l’efficacité de la police et de la gendarmerie en matière de sécurité routière. Ceci était dans le but de faire des progrès concrets dans l’application des lois, la prévention mais aussi l’amélioration des méthodes de communication entre les différents acteurs.
Face aux nombreux défis engendrés par l’insécurité routière et aux résultats riches en enseignement sur les axes Dakar-Tambacounda et Dakar-Ziguinchor, PWA-Sénégal a obtenu du département d’Etat américain à travers l’INL, le financement d’une deuxième phase intitulé « Sahel Road Safety Initiative » qui en plus des anciens axes précités, cible les nouveaux axes Dakar-Saint Louis et Dakar-Matam avec comme sites Louga, Saint Louis, Touba Mbacké et Matam.
La sécurité routière renvoie ainsi à une dimension plus globale. S’il y a aujourd’hui un véritable
sujet de préoccupation qui fait l’unanimité tant au sein des populations qu’à celui des autorités
administratives et politiques aussi bien centrales que locales, c’est l’encombrement de la voie
publique qui a atteint un niveau de saturation insupportable exigeant une intervention urgente
et de très grande ampleur.
Ainsi, c’est à la suite de l’atelier d’élaboration de projets pilotes que les participants avaient manifesté le besoin de se faire former pour lutter contre l’occupation anarchique de la voie
publique. Pour répondre à leur demande, PWA-Sénégal a décidé de mettre en œuvre un projet pilote intitulé « Lutter contre l’occupation anarchique de la voie publique (Av. De Gaulle,
Av. Macodou Ndiaye, Av. Dodds) et promouvoir la bonne gouvernance » dont l’objectif est de renforcer la sécurité routière et la bonne gouvernance à Saint-Louis par la lutte contre l’occupation anarchique de la voie publique. Pour se faire, 25 leaders communautaires dont les membres du comité de veille ainsi que des acteurs du secteur routier seront formés sur le code de la route et les normes y afférentes par un expert de la CETUD.

  1. OBJECTIFS
    a. Objectif Général
    Cette formation vise à former les acteurs du secteur routier et relais communautaires sur le code de la route, les pièces afférentes à la conduite et les normes de stationnement routier.
    b. ObjectifsSpécifiques
    Spécifiquement, il s’agit de/d’ :
     Expliquer Le code de la route : loi 2002-30 du 24 Décembre 2002 et le code Rousseau
     Présenter rôle et responsabilité de l’agent de la force publique : Rappel des missions des
    FDS
     Etudier la problématique et les stratégies de lutte contre l’occupation anarchique de la
    voie publique sur l’axe Dakar-St-Louis :
     Etudier procédures et normes d’aménagement des ralentisseurs
     Rappeler les pièces afférentes à la conduite et les normes de stationnement routier
     Etudier le rôle du citoyen : démarche responsable et mesures préventives
  2. METHODOLOGIE
    La formation se tiendra en deux journées entières en présentiel. 25 participants sont attendus, ainsi que les consultants et formateurs de PWA-Sénégal qui se chargeront de dispenser la formation. Les modules de formation déclinés dans l’agenda seront présentés sur un fichier PowerPoint. Après chaque présentation, les participants auront la latitude d’échanger librement, de poser des questions et d’apporter des contributions. Une évaluation finale de la formation sera effectuée au bout des deux jours par les participants avant de clore la session.
  3. RESULTATS ATTENDUS
     Le code de la route : loi 2002-30 du 24 Décembre 2002 et le code Rousseau ont été présentés
     Le rôle et responsabilité de l’agent de la force publique : missions des FDS a été rappelé
     La problématique et les stratégies de lutte contre l’occupation anarchique de la voie
    publique sur l’axe Dakar-St-Louis ont été étudiées
     Les procédures et normes d’aménagement des ralentisseurs ont été étudiées
     Les pièces afférentes à la conduite et les normes de stationnement routier ont été
    rappelées “.
Posted in À LA UNE

Affaire du Viol Présumé : Selon le Député Cheikh Barra Dolly ” Ils Vont Arrêter Ousmane Sonko dans 48 Heures “

Par news phxfeeds.com

L’Assemblée nationale du Sénégal a levé vendredi l’immunité parlementaire du député et figure de l’opposition Ousmane Sonko, visé par une plainte pour vi0ls, ouvrant la voie à une convocation par la justice à laquelle il a déjà indiqué qu’il ne répondrait pas.

Posted in À LA UNE Société

Coronavirus : Le Mouvement pour la Solidarité et le Développement de Saint_Louis ” Équipe le Corps Enseignant de l’ Établissement Scolaire Boubacar Diop de Médina_Course

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 224 Nouveaux Cas Positifs et et 50 Cas Graves au Sénégal. La Région de Saint_Louis Enregistre 25 Nouvelles Contaminations

Posted in À LA UNE

Coronavirus : Macky Sall Menace de Donner ” les Vaccins Sénégalais ” aux Pays Limitrophes si et seulement si …

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 290 Nouveaux Cas Positifs et 50 Cas Graves au Sénégal. Saint-Louis Enregistre 12 Nouvelles Contaminations