Posted in À LA UNE

Vives Tensions à Cause de la Divagation des Animaux : Va_t_on Vers le Remake de 1992 entre les Villages de Ronkh et Kher ?

Dans le département de Dagana, plus précisément dans la commune de Ronkh, les vieux démons de la division refont surface, a glané le site de référence www.miroironeline.com. Les populations des villages de Kher et Ronkh s’y entre_déchirent. L’ éternel conflit entre les cultivateurs et les éleveurs, à l’origine de la subite montée d’adrénaline, perturbe, â nouveau, la quiètude des populations autochtones. Tout est parti de l’arrestation, mardi, de sept individus, du village d’agriculteurs de Ronkh, après l’interpellation, il y a mois , d’un premier jeune de la zone. Ces jeunes sont présumés coupables, selon nos sources, d’auteurs de coups et blessures sur un jeune berger, originaire du village de Kher. Son courage en bandoulière, le jeune berger, armé d’un couoe_coupe, a fait face, ce jour là, à ces jeunes agriculteurs, munis de bâtons. Ce, pour récupérer la vache qu’ils ont gardée pour prouver la destruction de leurs périmètres destinés au maraîchage. Étant entendu que la coutume, dans le Walo, est de garder une ou plusieurs bêtes, jusqu’à l’arrivée du propriétaire, à chaque fois que des animaux dévastent les champs. Pour marquer leur mécontentement suite à l’interpellation de huit des leurs, les populations du village de Ronkh ont arboré des brassards rouges et arrêté les enseignements dans les écoles. Criant à l’injustice, ces populations ont promis de monter d’un cran, dans la contestation, si les huit jeunes, arrêtés ne sont pas libérés. Arguant du fait que le berger qui a, certes, un certificat médical comme, du reste, un des agriculteurs blessés, n’est pas blanc comme neige. Ainsi, le spectre des évènements malheureux de 1992 commence à hanter l’esprit des uns et des autres dans cette partie du Walo. Cette année là, pour des faits similaires, la localité s’est embrasée et des dégâts et préjudices ont été notés de part et d’autre. Il est urgent, donc, que les autorités compétentes prennent le taureau par les cornes en vue de trouver une solution à ce lancinant problème.

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 87 Nouveaux Cas Positifs et 30 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

LA FAMILLE DE FEU MAÎTRE BABACAR SÈYE S’OPPOSE À LA DÉLOCALISATION DU STADE.

Par Me Khalilou Sèye, Avocat à la Cour, Fils de feu Me Babacar Sèye, Porte_parole de la Famille

_ ” À Monsieur le Maire de la Ville de Saint-Louis, Ministre des infrastructures…

Vers la fin des années 50, plus précisément en 1958, votre prédécesseur à la Mairie, feu Maître Babacar Sèye, alors Maire de Saint-Louis, monta sur la statue de Faidherbe à la Place Baya, pour s’opposer au transfert de la capitale à Dakar, lorsque, pour des raisons politico-économiques, feu Mamadou Dia en manifesta l’intention.
Ce digne fils de Saint-Louis qui a eu à honorer sa ville natale à tous les niveaux et sur tous les plans, a été choisi par la municipalité de ladite ville pour être le parrain de l’ancien stade Wiltord, lieu mythique où se sont déroulés les hauts faits de l’histoire sportive de la ville tricentenaire.
Monsieur le Maire, depuis que le stade Wiltord a été rebaptisé stade Maître Babacar Sèye, la famille du parrain reconnaissante s’est battue pour en faire un lieu d’épanouissement et de pratique saine de sport individuel et de sport de masse pour la jeunesse de Saint-Louis. Toutes les éditions du Mémorial feu Maître Babacar Sèye s’y sont déroulées depuis l’an 2000 jusqu’à la date de sa fermeture pour cause de vétusté.
L’équipe fanion de la ville, la Linguère, y a réalisé les plus grands exploits sportifs qui font encore aujourd’hui la fierté de tout « domou ndar » et de tout « Samba Linguère ».
Monsieur le Maire, ce n’est nullement un nostalgique qui s’adresse à vous de façon épistolaire, mais plutôt un fils de l’illustre parrain qui, en communion avec l’ensemble de ses frères, sœurs et parents, vous demande solennellement de renoncer à votre projet d’erection d’un centre d’affaires en lieu et place de la réhabilitation du stade mythique Maître Babacar Sèye dont le financement est déjà en place.
Justifier une telle option par l’exiguïté du site pour abriter un stade à la dimension de la ville de Saint-Louis nous paraît trop simpliste voire réducteur, dès lors que les environs immédiats du stade ainsi que la configuration des lieux permettent d’envisager la mise en place de votre fameux projet à l’intérieur même d’un complexe sportif construit sur le site du stade qui ne nécessitera aucune délocalisation. Une telle option aurait l’avantage de constituer un projet phare pour la ville de Saint-Louis, surtout avec les perspectives d’avenir liées à l’exploitation du pétrole et du gaz.
Monsieur le Maire, feu Maître Babacar Sèye repose aujourd’hui aux cimetières de Thiaka Ndiaye où il dort du sommeil du juste. De grâce, ne troublez pas son sommeil et rendez lui ce bien pour lequel il s’est tant battu avec tous les « domou Ndar » lors des fameux derbys de la Linguère de Saint-Louis face au Diaraf, à la Jeanne d’Arc, à la SEIB de Diourbel, à Gorée et j’en passe, ce stade qui a vu tant de « Samba Linguère » vibrer les après-midi de championnat, qui a également vu tant de Saint-Louisiens se défouler au sens positif du terme, lors des phases finales de navetanes.
Enfin, et pour que nul n’en ignore, nous vous demandons d’écouter ce cri du cœur que feu Maître Babacar Sèye, du haut de la Statue Faidherbe, porta en 1958 pour s’opposer à une mise à mort de « Sa » ville natale, et que sa famille porte aujourd’hui pour que sa mémoire soit sauve.
Digne il a été dans ses combats de tous les jours, dignes nous le serons pour préserver son héritage.
Salutations concitoyennes “.

Posted in À LA UNE

Dossiers de la Crei, Propos du Journaliste Madiambal Diagne : L’ Ancien Procureur de la Crei, Alioune Ndao Sort de ses Gongs

« Le premier mensonge de Madiambal Diagne a consisté à dire que lors de ma conférence de presse du 05 novembre 2012, j’avais brandi devant les journalistes une liste de 25 personnes à poursuivre. Ceci est totalement faux. En effet, je n’ai jamais présenté une telle liste devant la presse. Ce qui s’est réellement passé c’est qu’avant cette conférence de presse, j’avais saisi la Section de Recherches de la gendarmerie de sept (7) ordres d’enquête concernant autant de personnes. Il s’agissait de Karim Meïssa Wade, Omar Sarr, Madické Niang, Samuel Sarr, Abdoulaye Baldé, Taïbou Ndiaye et Mamadou Ndiaye dit ‘’Doudou’’. Et le jour de cette conférence de presse, je me suis limité à informer les journalistes présents de l’ouverture de ces enquêtes contre ces 7 personnes. Je cite à témoin le journaliste Daouda Mime qui était présent dans la salle alors que lui, Madiambal Diagne, n’y était pas », informe l’ancien boss de la CREI interrogé par Dakaractu.

« Son deuxième mensonge a été de dire que je n’ai pas poursuivi ces personnes. Pour sa gouverne, je tiens à lui faire savoir qu’au moment de quitter la CREI, j’avais ouvert une quarantaine d’enquêtes que j’avais confiées à la Section de recherches et à la Direction de la Police Judiciaire dirigée à l’époque par le Commissaire Bocar Yague. De cette quarantaine d’enquêtes, je n’ai pu en clôturer que quatre : Karim Meïssa Wade, Abdoulaye Baldé, Aida Ndiongue et Taïbou Ndiaye. Ceci du fait d’une décision du président Macky Sall et de son ministre de la justice de l’époque, Sidiki Kaba. Ils s’étaient opposés à la continuation de ces enquêtes ».

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 52 Nouveaux Cas Positifs et 30 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

Podor : L’ Apr en Ordre de Bataille pour le Triomphe de Macky Sall dans le Département

” Les responsables politiques de l’APR du département de Podor sous la conduite des Ministres Abdoulaye Daouda Diallo et Cheikh Oumar ANNE ont sonné la mobilisation pour ce jeudi 1er avril 2021.
Podor a été et reste le bastion du Président Macky SALL. D’ailleurs à toutes les occasions électorales, ils ont montré à la face du monde leur adhésion à la vision et la politique de son Excellence le Président Macky SALL.
Le contexte national et international marqué par la pandémie à COVID’19 a été à l’origine d’une absence d’activités politiques dans le département. Au demeurant les responsables individuellement pris ont été pendant cette période à côté des populations pour leur apporter soutien et assistance.

Cependant, au regard de l’évolution de la maladie et de la levée des restrictions, il est impératif de renouer avec la base politique pour se projeter sur les échéances futures.
A cet effet, il est prévu d’organiser un grand meeting à BOKKE DIOULLABE, le jeudi 1er avril 2021. L’organisation et la coordination de ce grand événement sont confiées au Ministre Cheikh Oumar ANNE, à qui revient la mission exaltante de réussir le pari de la mobilisation, tous les responsables du département sous la conduite du Ministre Cheikh Oumar Anne Président du comité d’organisation sont déjà à pied d’œuvre pour une réussite de ce grand rassemblement des militants de la coalition BBY.

Conscient également des enjeux actuels liés à l’emploi et à la promotion des jeunes, les ministres Cheikh Oumar ANNE et Abdoulaye Daouda Diallo, bien qu’ayant beaucoup fait pour la jeunesse ont décidé de dégager une enveloppe de 80 millions pour financer les meilleurs projets sélectionnés par les jeunes du département. Ce financement mobilisé sera dégagé à l’occasion d’un forum sur l’employabilité et l’entreprenariat des jeunes qui sera organisé à NDIOUM le lendemain du grand rassemblement en présence de tous les services techniques de l’Etat qui interviennent dans la promotion de l’emploi et de l’entreprenariat des jeunes ainsi que de tous les responsables du département.
Il convient de rappeler qu’à Podor il n’y a plus d’opposition, tous les responsables politiques du parti au pouvoir sous la conduite éclairée des deux ministres
se sont engagés dans un élan unitaire pour faire de cette mobilisation l’une des plus grandes de l’histoire politique du département “.

Posted in À LA UNE

Podor : Racine Sy Réaffirme son Ancrage aux Côtés du Président Macky Sall

Le mouvement Ans Liguèye Sénégal Ak Racine ( Alsar) est acquis à la cause du président Macky Amadou Sall, a glané le site de référence www.miroironeline.com. Les plénipotentiaires du mouvement Alsar et les membres du Fouta ont sonné la mobilisation pour accompagner le président Macky Sall dans sa politique de développement au Sénégal. Estimant que le leader du parti de l’Alliance Pour la République, (Apr) est une chance pour le Sénégal, le président Racine Sy et collaborateurs du mouvement Alsar d’annoncer leur soutien, sans réserve, au président Macky Sall, dans son oeuvre économique, social et culturel du pays. Ainsi, pour anticiper cette démarche salvatrice du chef de l’Etat, en vue de poser les jalons d’un Sénégal meilleur, Racine Sy n’a pas manqué ” d’arroser ” les populations de la commune de Podor, de millions, dans l’optique de les accompagner dans la résilience en cette période où le Coronavirus a fini de grèver toutes les bourses.

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 46 Nouveaux Cas Positifs et 29 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

Dagana : Retour Triomphal d’ Oumar Sarr

Sept mois après son intronisation comme ministre des Mines, à la faveur du dernier remaniement ministériel, Oumar Sarr a (re)foulé la terre du Walo. Et (ré)communier avec ses parents, camarades du landerneau politiques et autres souteneurs. Et, le moi s que l’on puisse dire, est qu’ Oumar Sarr n’a pas manqué ses retrouvailles avec sa base affective. S’exprimant, à l’ Esplanade de la commune, le leader du Parti Libéral Démocratique a magnifié la mobilisation des fils du département de Dagana qu’il a remerciés. S’auto_proclamant ” Néné Walo “, l’allié du président Macky Sall a expliqué,aux populations du département de Dagana, le modus operandi qui a sous_tendu son entrée dans le gouvernement. Bercé par la fraîcheur de la nuit, après avoir bravé les intempéries et la chaleur de la journée, Oumar Sarr d’expliquer qu’il veut continuer à travailler, avec le président Sall pour refonder un Sénégal nouveau basé sur des valeurs partagées. Pour Oumar Sarr, le département regorge de potentialités naturelles comme l’eau, la terre, le soleil pour apporter une solution à l’épineux problème de l’emploi des jeunes. Devant une assistance acquise à sa cause, Oumar Sarr de préciser que, dans cette partie du pays, pour faire face au chômage des jeunes, il faut mettre sur l’agriculture. Il convient de signaler que les populations du département de Dagana ont réservé un accueil mémorable au ministre_maire Oumar. De Diama à Mbilor, en passant par Ngomène, Pont Gendarme, Tilène, Ross_Béthio, Mbane, Gntih et les localités voisines, les militants et sympathisants du nouveau ministre des Mines ont jalonné le parcours. Du monde partout ! Scandant des ” Oumar Sarr Gaindé_walo “, ces populations ont, tenu, vaille que vaille, à montrer leur sympathie et leur engagement auprès du maire de Dagana Oumar Sarr. A bord de charrettes, de motos, de voitures ou tout autre moyen de locomotion, tout ce beau monde a communié, dans un bel ensemble, jusqu’à la commune de Dagana. Et, pour le clap de fin de cette première journée d’une tournée de deux jours, à travers les quatre coins du Walo, les Pro_Oumar Sarr ont mis les petits plats dans les grands. Pendant de longues heures, les coups de klaxons et autres bruits de bottes qui se sont mêlés au vrombissement des moteurs, ont égayé l’atmosphère et fait monter l’ambiance. Tirant, ainsi, la commune de Dagana, de sa torpeur habituelle.

 

 

Posted in À LA UNE

Mpal à Mansour Faye : ” Vous êtes le Roi des Promesses Non Tenues…Vous ne nous Respectez Pas… “

S’il y a une personne dont l’écrasante majorité de la commune de Mpal ne veut pas voir, même pas en photo, par ces temps qui courent, c’est bien le minstre_maire de Saint_Louis, Mansour Faye. Mettant à profit la visite de Mansour Faye dans la cité religieuse, a glané le site de référence www.miroironeline.com, certaines populations et, surtout, l’opposition locale, ont déversé leur colère sur l’apériste en chef, de cette partie du pays. Selon nos interlocuteurs, qui ont organisé un point de presse, Mansour Faye, qui symbolise le pouvoir en place, a snobé, depuis neuf ans, la cité de Mame Rawane Ngom. Pas une fois, à les en croire, le ministre_ maire de Saint_Louis ne s’est soucié du devenir des populations de la commune de Mpal qui manque, pratiquement, de tout. La commune qui aspire, désormais, à se doter d’infrastructures sociales de base dignes du nom, est confrontée à des difficultés de toutes sortes. Listant les goulots d’étranglement de la commune de Mpal, nos sources de rappeler que cette cité religieuse ne bénéficie pas encore des lampadaires qui illuminent, pourtant, l’essentiel du territoire national. Trés remontées contre les actuels tenants du pouvoir, au Sénégal, ces populations de la commune située à une quarantaine de kilomètres du centre_ville de Saint_Louis, ont émis l’ardent désir de voir émerger, dans leur localité, un lycée qui dispose de toutes les commodités inhérentes à un établissement scolaire des temps modernes. Dans la foulée, faisant, toujours, un focus sur les manquements de Mansour Faye et Cie, vis à vis de la commune de Mpal, nos informateurs ont mis à l’index la mauvaise politique sanitaire mise en oeuvre sur place. Dans ce dessein, ils invitent les autorités compétentes à prêter une oreille attentive à leurs doléances, sans cesse renouvelées, d’érection d’un centre hospitalier aux normes standard. Le chômage endémique des jeunes est revenu, tel un leitmotiv, dans les débats. Face à la presse, ces populations de la commune de Mpal ont précisé qu’elles entendent, dorénavant, s’ériger en sentinelles de leur localité. Mettant en garde les politiciens ” comme Mansour Faye ” au verbe facile et autres vendeurs d’illusions, ces Mpalois avertissent qu’ils ne vont plus avaler des couleuvres. ” Nous en avons ras_le_bol d’être traités comme du bétail électoral que Mansour Faye utilise, à sa guise, à chaque fois qu’il a besoin de nous ” ont_ils laissé entendre, en guise de conclusion.