Posted in À LA UNE

Gestion des Ordures : Saint Louis se Donne les Moyens de sa Politique

Dans sa croisade contre les ordures, la commune de Saint_Louis s’organise. Étant entendu que, selon des statistiques réalisées sur place, les populations de la capitale du Nord rejettent, en moyenne, par jour, 80 tonnes d’ordures. A l’occasion d’évènements majeurs comme les fêtes de Tabaski, Korité ou Noël ou le Magal des Deux Rakas, quelque 120 tonnes d’ordures sont dégagées des maisons, concessions et autres marchés et hôtels. Un séminaire de partage et d’échanges, initié par la firme pétrolière Bp, a permis de revisiter ce lancinant problème des ordures sous toutes ses formes. Dans ce dessein, Bp s’adonne, avec les partenaires stratégiques, à une pré_étude qui porte sur le système de gestion des déchets â Saint_Louis. En attendant de peaufiner une stratégie efficace qui cadre avec les enjeux de l’heure, à forte senteur d’hydrocarbures, les autorités municipales s’évertuent à s’outiller davantage pour être à la hauteur des attentes. Ainsi, un ben_tasseuse, cinq camions ben_sattelite et une tracto_pelle viennent compléter ” l’arsenal de guerre ” dont dispose l’équipe municipale. Acquis grâce aux économies réalisées sur les marchés du Programme de développement Touristique, ce matériel arrive à point nommé. D’autant que deux ben_tasseuses, un banaliseur bio_médical pour l’hôpital régional de Saint_Louis et deux camions sont, récemment, entrés Dans l’escarcelle des services municipaux en charge de la gestion des ordures.

Posted in À LA UNE

Gestion des Ordures : Saint Louis se Dote de Nouveaux Outils

Posted in À LA UNE

Apr Saint Louis : Gokhou Mdaxx Crie son Mal Être

Dans le quartier Gokhou Mbaxx, à Saint_Louis, la frustration reste la chose la mieux partagée chez bon nombre de militants de l’Apr et de partis alliés. Ils dénoncent leur mise à l’écart dans toutes les activités de l’ Apr. Ces derniers d’inviter, dans ce dessein, les responsables locaux du parti au pouvoir de tout mettre en oeuvre pour rectifier le tir pendant qu’il est temps.

Posted in À LA UNE

Arachide Irriguée : Le Walo,un Terreau Fertile

Il y a de l’eau, du soleil, des terres cultivables, de l’expertise et de la main_d’oeuvre dans la Vallée du fleuve_Sénégal. Il ne manque que des moyens et de la formation pour que cette partie du pays devienne le bassin cultural de l’arachide irriguée. C’est le souhait ardent des promoteurs de l’arachide irriguée qui veulent la hisser au niveau du riz et de l’oignon, à l’aune de l’importance et de la représentativité dans la zone. Les premiers hectares exploités dans le Tilène, qui ont donné des résultats probants, ont été visités en compagnie des partenaires et autres autorités de la localité.

Posted in À LA UNE

Mboubene : 150 Hectares de Riz en Danger à cause des Oiseaux

Dans la cuvette rizicole de Mboubène, ce sont 150 hectares de riz qui sont en perdition. Dans cette partie de la commune de Diama, les oiseaux granivores sont, entrain, de tout ravager. Les riziculteurs ont alerté les autorités de la zone sans succès. Les services de la Direction de Protection des Végétaux traînent les pieds en dépit des différents appels au secours des producteurs qui n’ont plus que leurs yeux pour constater les dégâts.

Posted in À LA UNE

Restitution des Conclusions de la Mission d’ Information Parlementaire : Le Ministre Oumar Guèye Vante les Réalisations du Programme Décennal de Lutte contre les Inondations.

” Lors de la rencontre avec les parlementaires, le ministre en charge des Collectivités territoriales est largement revenu sur les réalisations du Programme décennal de lutte contre les inondations. Selon Oumar Guèye, ”en 2012, quant il pleuvait, il était impossible de se déplacer dans des zones comme route nationale, rond point de la RTS, Dalifort, Cité Soleil, Ouest-Foire, à côté de l’hôpital Phillipe Manguilène, Wakhinane Nimzat et tant d’autres sites. Et aujourd’hui, tout est réglé”.Selon le porte-parole du Gouvernement, la problématique des inondations est réglée dans ces sites parceque que le gouvernement, sur instruction du Président de la République Macky Sall, a mis en œuvre le Programme décennal de lutte contre les inondations.
Ce programme a même permis de régler la question des inondations dans certains quartiers de Touba et aux alentours de la Grande Mosquée..”Nous avons mis en place un système de canalisation avec de grands tuyaux. C’est pourquoi, il n y a plus d’inondations aux alentours de la Grande Mosquée”, a t-il affirmé
Concernant Keur Massar, la problématique des inondations est réglé dans certains quartiers par le Projet de Gestion des Eaux pluviales et d’adaptation au Changement climatique exécuté par l’Agence de Développement municipal. Et sur instruction du Président de la République, l’ADM, est en train de dérouler la deuxième phase du Projet de Gestion des eaux pluviales et d’Adaptation au Changement climatique. Selon le ministre, concernant la phase d’urgence, les travaux avancent à grands. Il a même invité les parlementaires à visiter les travaux au niveau de Keur Massar car des avancées significatives ont été notées les quartiers qui étaient impactés l’année dernière par les inondations.
Pour rappel, le gouvernement était fortement représenté,hier, à l’hémicycle avec la présence du ministre de l’Économie et des Finances, Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre en charge des Collectivités territoriales, Oumar Guèye, le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, le ministre des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye et le ministre du Travail, chargé des relations avec les assemblées, Samba Sy “.

Posted in À LA UNE

Gnith : Un Meeting Apr pour Lancer la Reconquête des Collectivites Locales

Forte mobilisation des apéristes du département de Dagana et leurs alliés. Pour se lancer, résolument, vers la reconquête des collectivités locales du Walo. Et c’est dans la commune de Gnith que les camarades du président Macky Sall ont sonné la mobilisation. Tous les leaders de la localité ont répondu à l’appel du maire de Gnith pour communier dans un bel ensemble. Histoire de rendre l’ascenseur au chef de l’État pour l’ensemble de son œuvre dans cette partie du pays.

Posted in À LA UNE

Exploitation Fonciere a Gnith : La Mairie et les Fermes de la Teranga se Donnent la Main

Sitôt arrivée, la nouvelle équipe dirigeante des ” Fermes de la Téranga “, s’est évertuée à corriger les erreurs du passé. La firme agricole, qui exploite les anciennes terres dévolues à Senhuile, nichées à cheval entre les communes de Gnith et Ronkh, se lance, ainsi, résolument, vers le chemin du dialogue et du consensus. Dans cette partie du Walo, la nouvelle démarche consiste, pour les promoteurs des ” Fermes de la Téranga ” , à travailler en parfaite intelligence avec les populations en vue d’un partenariat gagnant_gagnant. Étant entendu que la non concertation ainsi qu’ une gestion opaque des milliers d’hectares de terres cultivables y ont été, ces dernières années, â l’origine de vives tensions entre les responsables de Senhuile et certaines populations autochtones. Après l’expérience prometteuse des cultures maraîchères comme la patate douce, la riziculture et la culture fourragère figurent en bonne place dans les actions prioritaires à mener par les nouveaux dirigeants des ” Fermes de la Téranga “. Le tout sous_tendu par une démarche consensuelle en vue d’une utilisation à bon escient du foncier.

Posted in À LA UNE

Gnith : Le Maire se Fait l’ Avocat de l’ Horticulture

Dans le Lac de Guiers, fief de la culture de la patate douce, par excellence, certaines variétés étrangères, du Ghana notamment, qui peuvent produire jusqu’à 80 tonnes à l’hectare, ont été introduites, avec bonheur. Au moment de la récolte, dans cette partie du département de Dagana où l’agriculture reste la principale activité des populations, une telle réussite a été saluée à sa juste valeur. Aussi président de la filière patate douce, le maire de Gnith a mis à profit la présence des autorités en charge de l’horticulture et des partenaires comme la nouvelle direction des ” Fermes de la Téranga ” pour faire l’éloge de l’horticulture. L’ édile de cette commune rurale a, ainsi, soutenu, en substance, qu’à côté du riz, de l’arachide, des fruits entre autres, les autorités seraient inspirées d’appuyer, davantage, l’horticulture qui peut être l’une des locomotives de l’agriculture sénégalaise.

Posted in À LA UNE

Accaparement des Terres du Walo : Le Pca de la Cger Vallée Exhorte la Css d’Imiter les Fermes de la Téranga

C’est un secret de Polichinelle ! Le foncier divise. Sous nos tropiques ou hors de nos frontières. Au pays de la Téranga, les petits paysans et autres exploitations familiales, à l’étroit ” chez eux “, étouffent devant la vertigineuse avancée de l’agrobussiness. Séduit par le partenariat fécond et le consensus autour du foncier, érigés en mode de gestion entre les responsables des ” Fermes de la Téranga ” et les populations de la zone, le Pca de Cger /Vallée, n’a pas manqué de magnifier cette démarche salvatrice. Au surplus, le responsable moral de cette entité qui polarise des organisations paysannes de Saint_Louis à Bakel, d’inviter la Css et les autres firmes étrangères qui essaiment dans le Walo, à suivre cet exemple. Une façon de dire haro sur l’accaparement des terres par les étrangers et autres ” gros bonnets ” au détriment du sénégalais lambda.