Posted in À LA UNE

Coronavirus : 46 Nouveaux Cas Positifs et 11 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

Vallée du Fleuve_Sénégal : Vers un Meeting Agricole des Riziculteurs pour Décrocher une Audience avec le Chef de l’Etat

Dans le Nord du pays, notamment, dans la Vallée du Fleuve_Sénegal, les riziculteurs projettent d’organiser un meeting agricole pour se rappeler aux bons souvenirs des décideurs. Leurs différentes démarches entreprises auprès des ministres de l’agriculture et des finances pour rentrer dans l’intégralité des 2 milliards de Fcfa promis par l’Etat pour compenser les pertes enregistrées à l’occasion des précédentes campagnes rizicoles, n’ont pas donné les résultats escomptés. Sous ce rapport, les professionnels du riz envisagent de battre le rappel des troupes, d’exposer l’essentiel de leurs matériels pour montrer au président Macky Sall qu’ils broient du noir, par ces temps qui courent. L’ année passée, les acteurs de la filière rizicole de la Vallée du Fleuve_Sénégal ont été confrontés à d’énormes difficultés lors de la campagne de contre_saison chaude et lors de la campagne d’hivernage 2020 / 2021. Les effets combinés des inondations consécutives aux fortes averses et des activités dévastatrices des rats et autres piqueurs_suceurs ont eu raison de leurs périmètres rizicoles. Fort de ce constat et suite aux plaintes et complaintes des professionnels de la filière, le gouvernement du Sénégal a décidé d’allouer la somme de 2 milliards de Fcfa en guise d’indemnisations aux impactés. Étant entendu que 15.700 hectares ont été ravagés en raison de prés de 127.000 Fcfa par hectare sur des charges de production de plus de 400.000 Fcfa par hectare. Depuis lors, prés de 4 mois après, les riziculteurs n’ont empoché qu’ un milliard de Fcfa. Soit la moitié de la somme promise. Le plus cocasse dans cette affaire, est que plusieurs cultivateurs comptaient sur leur part du milliard restant pour aller en campagne. Leur attente a, finalement, été vaine. Ce qui éloigne les acteurs de la filière de leurs objectifs, comparativement, à l’année dernière où ils ont emblavé et mis en valeur 50.000 hectares. Cette année, les riziculteurs de cette partie du pays, â cause de ce non_paiement du reliquat sur indemnisation, n’ont exploité que 40.152 hectares de terre sur des prévisions de 54.000 hectares. Et, puisqu’au lieu d’avancer, la filière régresse, les riziculteurs du Walo ont décidé de s’arrêter. Pour procèder à un diagnostic sans complaisance de la situation en vue d’espérer repartir sur de nouvelles bases. Qui plus est, même les producteurs qui ont eu la chance d’empocher la première tranche, et qui sont allés en campagne, ont des difficultés pour mener à bien leurs activités champêtres. Ils peinent, en effet, à satisfaire leurs besoins en intrants, faute de moyens. Ainsi, ont laissé entendre les membres du Comité Interprofessionnel de la Filière Riz, en plus de la non_ atteinte des objectifs de mise valeur, des problèmes vont aussi surveniir au niveau de la productivité. Dans ce dessein, Le Ciriz fait noter le préjudice que l’Etat fait subir aux riziculteurs du département de Dagana; quand bien même les pouvoirs publics ont, déjà, décaissé un milliard de Fcfa en faveur de la filière. Et c’est pour amener l’Etat à corriger ce préjudice, revisiter certains goulots d’étranglement et aplanir les difficultés, que les riziculteurs de la Vallée du Fleuve_Sénégal souhaitent, vaille que vaille, rencontrer le président Macky Sall. A les en croire, toutes les voies de recours ont été explorées en vue de décrocher une audience avec le président de la République, sans succès. Aujourd’hui, selon le président du Ciriz Ousseynou Ndiaye et ses camarades, c’est le moment d’échanger avec le chef de l’Etat sur les voies et moyens à mettre en oeuvre pour atteindre les objectifs d’autosuffisance en riz. Parce que le contexte s’y prête avec la dynamique enclenchée par le gouvernement de travailler pour favoriser l’emploi et l’insertion des jeunes.

Posted in Non classé

A Travers ” La Démocratie est une Force Tranquille ” Écrivain Louis Camara ( Poémes ) Revisite les Évènements de Mars Dernier au Sénégal

 ” IN MEMORIAM
Amer restera le souvenir de ce mois de Mars De l’an vingt et un du vingt et unième siècle Où notre pays a failli plonger dans le chaos. Sa belle jeunesse debout et mobilisée
A payé le prix du sang pour que soient respectées
Les lois qui régissent la cité et la protègent
Contre les abus de pouvoir et la tyrannie.
Nous qui sommes vivants soyons des témoins vigilants Et sachons dire la vérité au moment opportun. Inclinons-nous pieusement et honorons la mémoire De ces jeunes pousses fauchées à la fleur de l’âge
De ces martyrs tombés pour la démocratie
Afin que leur mort ne soit pas inutile
Et que jamais ne soit vain leur sacrifice sublime.
FORCE TRANQUILLE
La démocratie est une œuvre de longue haleine Elle s’inscrit dans la durée, mûrit au fil du temps Et ne triomphe qu’au prix de luttes et de sacrifices. La démocratie est une belle et noble idée
Une force tranquille qui se fraie un chemin
À travers les méandres sinueux de l’Histoire.
La démocratie est comme un lumineux flambeau Qui vient éclairer les peuples et les guider
Sur les chemins de la dignité et la liberté.

HEURTS ET LUEURS D’UNE DÉMOCRATIE
1 – Du côté de la vérité
Souillée, piétinée, étranglée, violée
Salie, trahie ; avilie, meurtrie,
La démocratie gémit et se tord de douleur Sous les coups de boutoir de ses contempteurs Sans pitié pour sa fragile constitution.
Mais ses partisans, outrés du sort qui lui est fait Promettent de se mobiliser pour la protéger. Beaucoup même se disent prêts à se sacrifier Pour éviter à tout prix qu’elle soit dévorée
Par le monstre sans visage qui la menace.
Pendant ce temps les adorateurs du veau d’or Trafiquants de terres, de gaz et de pétrole Toujours plus avides de richesses et de pouvoir Conspirent à tous vents car ils ont décidé
De tuer dans l’œuf toute tentative d’opposition À leur ignominieux et funeste dessein : Anéantir partout la justice et la liberté.
Leurs armes favorites sont le mensonge,
La calomnie, la délation et la terreur
Dont ils se servent pour semer la terreur et la désolation.
Mais plus déterminés que ces prédateurs voraces Les soldats et les combattants de la démocratie Fourbissent leurs armes avec résolution
Ayant aussi à cœur de faire triompher leur cause. Sage arbitre de combat de gladiateurs
Le peuple souverain monte la garde et surveille Le mouvement des troupes et leur stratégie.
En temps opportun il saura, c’est certain,
Choisir le bon camp et, s’il le faut, intervenir Pour faire pencher la balance du côté de la vérité.

2 – Alternance avortée
À l’aube de la seconde alternance
Les cœurs de tous ceux qui aspiraient au changement Étaient emplis de ferveur et palpitaient d’espoir Croyant que le grand soir était enfin arrivé.
Les nouveaux élus faisaient miroiter la promesse
De lendemains meilleurs et de progrès sans précédent. Mais très rapidement les choses se sont gâtées.
Dans les villes aussi bien que dans les campagnes La désillusion n’a pas tardé à gagner les esprits Et les miracles annoncés ne se sont pas produits Les fruits n’ont pas tenu la promesse des fleurs Et nombre de « grands projets » extraordinaires N’étaient en fait que de tristes éléphants blancs. Le panier de la ménagère déjà si léger
Est peu à peu devenu désespérément vide.
Quant aux libertés même les plus élémentaires Elles se sont rétrécies comme une peau de chagrin Nous rapprochant plus des dictatures bananières Que des pays démocratiques exemplaires.
Le pire est venu de la justice et du parlement
À présent régentés par le pouvoir exécutif
Ce qui dans toute république vraiment respectable Est une aberration voire une monstruosité.
Et voici que s’en mêle une terrible pandémie Qui a fini de mettre le pays à genoux
Et qui menace même de le pulvériser
Si d’efficaces mesures ne sont pas prises à temps. C’est pourtant ce moment qu’ont choisi certains Pour faire éclater un ignoble scandale
Qui ébranle les fondements de notre société.

3 – Au nom de tous les martyrs
La dévolution monarchique étant écartée
Il n’est pas question d’évolution vers la monarchie
Et nul n’acceptera que soient vendangées
Nos droits et nos libertés si chèrement acquis. Levons-nous et tous ensemble comme un seul homme Refusons de nous laisser mener en bateau
Par ceux qui, à tort, se croient au dessus des lois
Et veulent imposer leurs désirs et leurs volontés
Au mépris des principes qui régissent la nation !
Tout le monde se souvient de ce fameux vingt trois juin Où le pays tout entier a soudain basculé,
S’opposant à ce qu’on voulait lui faire accepter
Et qui ne répondait nullement à ses aspirations.
Le sang a coulé et des martyrs sont tombés Pour que flotte l’étendard de la liberté Pour que triomphent la justice et la vérité Pour que vive la démocratie tant aimée.
Aurions-nous déjà oublié ces glorieux instants D’une Histoire qui se construit jour après jour
Au fil du temps et des gouvernements ?
Ah ! Souvenons-nous de ceux qui ont versé leur sang De ceux qui ont sacrifié leur jeunesse et leur vie
De ceux qui ont refusé la forfaiture
Et n’ont pas voulu que l’on bafoue la république, De ceux qui sans peur et sans hésitation
Sont restés debout en première ligne
Offrant leur poitrine aux escadrons de la mort Pour que vive et triomphe l’idéal commun. Rendons hommage à la mémoire de ces héros Et poursuivons le combat pour la démocratie !

4 – Pour éviter le pire
Osons le dire, la république est en danger
L’état de droit petit à petit s’est affaibli
Et les derniers remparts de la démocratie Risquent de s’effondrer si nous n’y prenons garde !
Il est grand temps de dire non à la dictature
Et de chasser le spectre de l’autoritarisme
Tous les citoyens honnêtes et épris de justice Ont l’impérieux devoir de défendre les libertés.
Il est maintenant grand temps de restaurer
La dignité de nos institutions bafouées
De redonner toute sa valeur au serment de Thémis Que nombre de magistrats semblent avoir oublié.
Il est grand temps que notre parlement croupion Soit remplacé par une assemblée digne de ce nom Et cesse d’être une chambre d’applaudissements Pour exprimer enfin la volonté du peuple !
Il est temps pour tous de s’armer de courage De refuser toute forme de manipulation
De rejeter la lâcheté et la compromission
Et d’annihiler tout sentiment de peur.
Mobilisons-nous pour que jamais n’arrive le pire : Tomber dans les ténébreux bas-fonds de l’Histoire Et regarder notre pays se transformer en goulag Où régneront l’injustice et la tyrannie.
Ne renonçons ni à nos droits ni à notre devise Qui restera toujours : Un peuple, Un but, Une foi. N’abjurons pas le serment fait à nos aïeux D’entretenir le feu sacré qu’ils ont allumé.
Poètes, ne soyez inspirés que par la vérité
Et destinez vos vers à la postérité.
Dénoncez les imposteurs et les usurpateurs
Aux prétentions malsaines autant que saugrenues.
Soyez des éclaireurs et des éveilleurs de conscience Car cette nation doit renouer avec les valeurs Hier léguées par ses sages et ses héros
Et qui doivent être le socle sur lequel il repose.

ODE À LA DÉMOCRATIE À Nelson Mandela
I
Dommage que ton nom si beau soit autant galvaudé ! Éminence dans le champ des idées politiques Montesquieu, Tocqueville et bien d’autres penseurs Ont œuvré à faire connaître tes vertus
Car de toi émane un idéal de justice Rarement atteint hélas au cours de l’Histoire. Amie des peuples et une bêtes noire des tyrans Ton charme se fait mortel pour les dictateurs Ivres de leur pouvoir, assoiffés de richesses
Et qui se réclament de toi sans respecter ta loi.
II
Des centaines et des milliers de tes partisans Épris de paix, de justice et de liberté
Meurent chaque jour aux quatre coins du monde Ou sont jetés dans de sinistres prisons.
Ces courageux défenseurs de ta noble cause Rêvaient tout simplement de te voir couronnée Applaudie, aimée de tous et même adulée
Tant sont désirables les promesses de tes fruits, Idylliques les horizons de lumière
Et les aubes nouvelles que tu annonces.

III
Démocratie ! Je te chante et je te célèbre ! Éternelle et généreuse fille du peuple,
Mille fois assassinée, mille fois ressuscitée Offrande sublime faite à l’humanité
Chemin parsemé d’étoiles et de rêves,
Rien ne saurait m’empêcher de croire en toi ! Au-delà des barrières et des frontières
Tu es le plus solide rempart des droits humains Inébranlable quant à leur application
Exigeant des gouvernants leur stricte observation.
IV
Demain il fera jour et la démocratie
Égérie flamboyante des temps modernes Mûrira, s’épanouira et se déploiera partout Orientera les nations sur de radieux chemins Réduira à néant les inégalités
Allumera le flambeau de la fraternité Tournera la plus grande page de l’Histoire Inspirera de nouvelles et belles utopies
Et donnera son vrai sens au combat de la vie “.

 

Posted in À LA UNE

Ugb : Les Étudiants Réclament la Bourse pour Tous en Master

Les étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint_Louis invitent le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation à briser l’ Omerta sur les bourses de Master 1. Mieux, ces apprenants du supérieur, trés en colère contre la tutelle, plaident pour que la bourse soit octroyée à tous les étudiants en Master. Ce qui serait, juste, un retour à l’orthodoxie, précisent_ils. En réalité, ces étudiants qui fustigent le louvoiement du ministre de l’enseignement supérieur, rejettent la mesure prise de délivrer la bourse sur la base d’une sélection. Pour étayer leur thèse, les étudiants rappellent que le ministre a, d’abord, émis l’idée de ne pas sélectionner les étudiants de licence 3 en Master 2. Avant de ravaler son orgueil en revenant sur cette décision, suite à un tollé général. A les en croire, toujours pour handicaper le système de l’enseignement supérieur, le ministre s’illustre pour une décision irréfléchie et impertinente qui consiste à octroyer la bourse, par quota, aux étudiants de Master 1. Ce qui est une aberration, selon les étudiants dans la mesure où les critères d’attribution de la bourse répondent à l’excellence. L’ étudiant qui est sélectionné en Master a, donc, une moyenne qui lui permet d’avoir, d’office, la bourse. Mais ce qui exaspère, au plus haut point, les étudiants, c’est, la volonté manifeste du ministre d’exclure leurs représentants. Ils décrètent, dès lors, que le forcing ne passera pas et continuent de militer pour le dialogue. Aprés 48 heures de cessation d’activités pédagogiques en guise d’alerte, suivie, quelques jours plutard, d’une assemblée générale extraordinaire au sortir de laquelle la coordination a décrété une cessation de toute activités pédagogiques de 72 heures et de autant d’heures de Journées Sans Tickets, ils ont, ainsi, pris l’option de franchir un palier dans la lutte . Dans ce dessein, la coordination des étudiants de Saint_Louis de donner un délai d’une semaine à l’autorité pour revoir sa copie et se prononcer, clairement, sur cette lancinante question. Ce qu’ils souhaitent, c’est que ce problème des bourses en Master soit, définitivement, réglée pour prévenir la montée d’éventuelles tensions au niveau des universités du pays. D’autant que le Sudes et les universités de Bambey et Ziguinchor sont, déjà, entrés dans la danse. Rappelant que la question des bourses est à l’origine du regrettable décés de leur camarade Fallou Sène, nos interlocuteurs qui ont tenu un point de presse, ont exhorté le chef de l’Etat à s’auto_saisir de ce problème, en vue d’y apporter une solution en mode fast track, pour éviter l’embrasement dans les universités du Sénégal. En attendant, les étudiants de l’ Ugb ont placé leur recteur et le directeur du Centre Régional des Oeuvres Universitaires de Saint_Louis devant leurs responsabilités. En les incitant à entreprendre des démarches pouvant mener vers une sortie de crise. Au ministre de l’enseignement, de la recherche et de l’innovation, les étudiants de l’ Université Gaston Berger de Saint_Louis demandent de ne point persister dans l’erreur.

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 56 Nouveaux Cas Positifs et 10 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 27 Nouveaux Cas Positifs et 9 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

Coronavirus : La Caravane Dogali Corona Fait Escale à Saint_Louis

Conscients qu’il faut, vaille sur vaille, en finir avec le Coronavirus, le coordonnateur de l’opération Dogali Corona et ses collaborateurs sillonnent le pays dans l’optique de prêcher la bonne parole. L’ étape de Saint_Louis n’a pas dérogé à la régle.
Ici, aussi, les discussions ont, surtout, porté sur les moyens à mettre en oeuvre pour lutter contre le Coronavirus. Chemin faisant, le président du parti visa les citoyens et son équipe ont distribué des kits sanitaires et des autocollants aux populations. L’appui non négligeable des éléments de la brigade d’hygiène de Saint_Louis a permis de traiter certaines structures à usage public comme les mosquées et autres daras. Pour les animateurs de l’opération Dogali Corana, vu que les chiffres sont en chute libre au Sénégal, il faut maintenir les mesures barrières. Faire en sorte de bouter hors du pays le virus d”autant que tant qu’il y a un cas positif sur place, la menace est omniprésente. Aujourd’hui, l’éventualité d’une troisième vague de Covid_19 au Sénégal fait froid au dos du président Déthié Diouf et ses amis. Ainsi, pour se mettre à l’abri d’une éventuelle mauvaise surprise, nos interlocuteurs d’inciter à plus de prudence et de précautions. Par ailleurs, à l’occasion de leurs échanges avec les populations, ils ont longuement insisté sur l’extréme dangerosité de la stigmatisation sur le moral des individus contrôlés positifs. A les en croire, ce phénomène pernicieux assimilable à un drame social est une autre maladie dans la pandémie. Mettant à profit son séjour de trois jours dans la cité de Mame Coumba Bang, le président des ambassadeurs de paix du Sénégal a participé à la quinzaine de l’excellence des étudiants de l’ Université Gaston Berger de Saint_Louis. En vue d’y présenter une conférence autour de la révolution des mentalités pour préparer les jeunes à leur rôle de vrai citoyen.

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 31 Nouveaux Cas Positifs et 11 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 53 Nouveaux Cas Positifs et 11 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

Ross_Béthio : Faly Seck en Terrain Conquis

Bon sang ne saurait mentir ! Le papa est natif de Ross_Béthio tandis que la maman est, aussi, originaire de la localité. Faly Seck a, ainsi, naturellement, encore foulé la terre de ses ancêtres et frissonné en se souvenant qu’il a passé l’essentiel de son enfance dans cette partie du Walo. Ross_Béthio, comme beaucoup de localités du département de Dagana a, ces dernières années, bénéficié de sa générosité, a glané le site de référence www.miroironeline.com. Acteur de développement, le Dage du ministère des collectivités territoriales et l’aménagement des territoires s’est, â travers l’ Adev dont il tient les rênes, signalé dans des œuvres â haute portée sociale et des chantiers de grande envergure comme le stade. Ce stade, qu’il a visité en compagnie du nouveau maire de la commune et dont il promet de tout mettre en oeuvre pour participer à l’ achèvement des travaux. Autre étape de sa visite à Ross_Béthio, le centre de santé. En vue d’y améliorer la prise en charge des patients tout en renforçant les conditions de travail et la bonne fonctionnalité des services d’urgence, Faly Seck a offert une enveloppe d’un million de Fcfa aux responsables de la structure sanitaire. Auparavant, le président de l’ Association pour le Développement de la Vallée a rendu une visite de courtoisie chez Thierno Alpha Sow de Hore Seno avant d’aller se recueillir auprès de l’Imam rathib de la mosquée de Santhiaba, Thierno Amadou. Tout au long de son séjour dans la commune de Ross_Béthio, l’ombre du défunt maire a plané. Avec Feu Amadou Bécaye Diop, Faly Seck a tissé, des années durant, des liens solides de fraternité qui ont permis de faire de grandes réalisations tant sur le plan social que sur le front des infrastructures. L’ idylle entre les deux hommes a, aussi, été ponctué par de hauts faits sur le plan politique. Avec, notamment, des efforts faits pour ratisser large à travers les quatre coins du terroir, en vue de massifier l’Apr locale. Et c’est pour rester dans cette logique de travailler pour donner corps à la vision du chef de l’ État, Macky Sall, que Faly Seck a pris l’option de prendre langue avec les nouvelles autorités locales de la coalition au pouvoir. Ce faisant, le responsable Apr tue dans l’oeuf les rumeurs et autres mauvaises langues qui ont pointé, ces derniers temps, son absence sur le théâtre des opérations dans la commune de Ross_Béthio.