Posted in À LA UNE

Remaniement Ministériel : Mansour Faye ” l’ Agneau du Sacrifice ” ?

Par Senenews

Le Président de la République Macky Sall compte aller plus loin pour répondre aux aspirations du peuple sénégalais qui souhaite un changement en profondeur dans la composition de la nouvelle équipe gouvernementale.

Le remaniement livre ses secrets au fur et à mesure. Selon des sources, le Président de la République, Macky Sall, qui veut miser sur des visages neufs, va aussi aller plus loin avec des changements importants comme le départ de son beau-frère Mansour Faye du gouvernement. Le comportement arrogant du maire de Saint-Louis, frère aîné de la première dame a été l’un des signaux négatifs de la gouvernance de Macky Sall.

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 58 Nouveaux Cas Positifs et 16 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 46 Nouveaux Cas Positifs et 17 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

Accés à l’Eau au Sénégal : Où la Nécessaire Implication des Collectivités Locales

” L’impact de la COVID-19, au cours de la décennie d’action accélérée pour mettre en œuvre le Programme de transformation 2030,et la crise actuelle du changement climatique ont montré à quel point les systèmes de gestion de l’eau des collectivités locales sont aujourd’hui vulnérables et comment ils continuent d’affecter les moyens de subsistance et la santé des zones urbaines des habitants, en particulier dans les quartiers à faible revenu. Les services publics sont confrontés au défi de fournir un approvisionnement en eau potable salubre et d’autres utilisations, ainsi qu’une gestion intégrée et durable des ressources en eau, y compris un assainissement durable et l’utilisation durable des eaux uséestraitées dans l’agriculture, pour tous, tout en assurant le recouvrement intégral des coûts et en renforçant leur résilience. Les dures conséquences de la fréquence et de la complexité croissante des chocs et des tensions appellent les autorités locale et nationale qui peuvent faire face à un avenir incertain. Un changement de paradigme est impératif pour adopter une approche intégrée au niveau du bassin versant qui implique et responsabilise toutes les parties prenantes et promeut des stratégies de résilience qui prennent en compte la valeur monétaire et non monétaire de l’eau, de l’assainissement et de ses sous-produits. En outre, l’intensification et l’accélération de l’adaptation au climat dans les communautés locales nécessiteront l’intégration de l’eau dans les rapports volontaires nationaux, les plans nationaux d’adaptation et les contributions déterminées au niveau national. La bonne nouvelle est que plusieurs autorités locales montrent que la résilience de l’eau,dans toutes ses dimensions sur leurs territoires respectifs,peut désormais être une réalité.Le Campus des penseurs urbainsexplorera la préparation des autorités locales et régionales à faire face aux futurs chocs et incertitudes,sur la base d’exemples spécifiques, et soulignera le rôlefondamental de l’eau dans toutes ses dimensions dans le renforcement de leur résilience et de leur croissance inclusive. Des représentants des gouvernements locaux et nationaux d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine seront invités à partager leurs expériences en matière de réponse à de multiples crises et comment ils impliquent différents niveaux de parties prenantes dans la réponse. Afin de développer des approches holistiques et spécifiques au site, des experts d’un large éventail de secteurs participerontaux discussions, représentant les administrations nationales et locales, les services publics, les OSC et les organisations de femmes, ainsi que les agences nationales de recherche et développement “.

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 65 Nouveaux Cas Positifs et 17 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

Déwenati. Nos meilleurs vœux. Que le bon Dieu accepte nos voeux et nous place sous sa protection. Bon ramadan

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 30 Nouveaux Cas Positifs et 14 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

Sanar Abrite l’Ugb depuis 25 Ans : Aujourd hui les Populations Exigent le Retour d’Ascenceur

Cela doit couler de source. Les populations qui habitent dans les environs immédiats de l’Université Gaston Berger doivent être les premières à bénéficier des retombées de l’installation de l’institution dans leur village, a glané le site de référence www.miroironeline.com. Or, c’est le contraire qui se passe présentement. Du moins à l’aune de la colère des responsables de populations et autres notables qui, après avoir utilisé toutes les voies de recours, ont fait face à la presse. Et c’est pour dénoncer l’ostracisme et la discrimination dont les ressortissants des contrées voisines de l’Université sont victimes. Trés en colère contre le directeur du Centre Régional des Œuvres Universitaires de Saibt_Louis ( Crous) et le recteur, nos interlocuteurs qui parlent d’injustice, ont invité les autorités habilitées à inverser la tendance, à s’attaquer à la racine du mal. A les en croire, hormis les premières années, période durant laquelle la responsabilité sociétale d’entreprise a été respectée vis à vis des habitants du village de Sanar et de l’entièreté de la ville de Saint_Louis, le temple du savoir n’est, par les temps qui courent, d’aucun apport pour les populations. Construite depuis 1990 au quartier Sanar, l’Université Gaston Berger de Saint_Louis est devenue, au fil du temps, la source de l’essentiel des maux auxquels sont confrontées les populations riveraines. Forts de ce constat, les riverains, regroupés au sein du Collectif des Villages Environnants de l’Ugb, qui polarise les villages de Sanar Wolof, Djougop, Mbarigo, Todé, Ndiawdoune et Boudiouck sont, ainsi, montés au créneau pour dire haro sur cette situation qui n’a que trop duré. D’autant que, depuis la construction de l’Ugb, les eaux de refoulement, l’insalubrité, l’insécurité entre autres sont autant de problèmes nouveaux pour les paisibles populations de Sanar et environs. Sans oublier les dégâts collatéraux et autres nuisances causés par les fréquents affrontements entre les étudiants et les forces de l’ordre. Le Cveu de préciser, dans la foulée, que le village de Sanar où loge le tiers des étudiants qui n’ont pas bénéficié de chambres au Crous est, désormais, estampillé ” Campus 3 “. Prenant congé de la presse, les populations du village de Sanar et des localités voisines qui ne veulent plus de suffir de la portion congrue, ont réclamé des emplois décents en lieu et place des postes journalier et de saisonnier , des parts dans les marchés, un accompagnement, la formation des jeunes et surtout plus de respect et de considération.

 

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 34 Nouveaux Cas Positifs et 17 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

Incidents au Meeting Apr à Mbane : Le Camp du Ministre Oumar Sarr se Dédouane

Une certaine presse a rendu compte du meeting de l’APR tenu le samedi 10 avril 2021 à Bardiale (commune de Mbane, Département de Dagana) en faisant état d’incidents créés à partir de problèmes entre notre parti et d’autres groupes politiques.Nous démentons avec la dernière énergie une telle information.Bien avant la venue du président de Pld/ And Suqali et de sa délégation à ce meeting, plusieurs groupes politiques se sont mobilisés, affrontés, ont occupé l’espace du meeting avec des pancartes sur lesquelles sont inscrites leurs revendications et ont empêché de fait le démarrage du meeting. Le PLD n’est en rien concerné par ces groupes et leurs actes. Quand la délégation du pld/ And Suqali est venue au meeting – sur invitation de l’APR- , elle a constaté l’impossibilité de sa tenue dans des conditions de sécurité requises, s’est retirée ainsi que d’autres responsables de l’APR d’autres communes du département de Dagana et a continué sa tournée dans la commune de Mbane jusque tard dans la nuit.Le lendemain, Dimanche 11 avril, la délégation du pld/ And Suqali a terminé sa tournée de visite de courtoisie, de présentation de condoléances et de revue des troupes dans les communes de Richard Toll et de Dagana sans aucun incident “. _ PLD/And SuqaliFédération départementale de Dagana