Posted in À LA UNE

Finance Digitale : Les Jeunes de Sénégal Academy à l’ École des Stratégies de Plaidoyer

_ « Plan International France vient d’obtenir l’octroi d’une Convention Programme auprès de l’AFD intitulée OSEER – Opportunités d’insertion Socio-Economique et Environnementale (intégrale) durable des jeunes, pour une transformation des Rapports sociaux de genre au Sahel. La Convention Programme sera mise en œuvre au Burkina Faso et au Sénégal avec une forte composante régionale sur le développement d’un centre d’expertise (le CaPE). Le projet est prévu pour une durée de 3 ans, de Mars 2022 à Février 2025 et sera mis en œuvre sur le terrain avec 5 ONGs locales.La Convention Programme a pour objectif général de « Promouvoir l’insertion intégrale 1de jeunes femmes et hommes parmi les plus vulnérables, par une approche transformatrice des rapports sociaux de genre et l’engagement des jeunes en tant qu’acteurs/trices du changement au Sahel ». Les trois objectifs spécifiques sont : Accompagner l’insertion intégrale (socio-économique, environnementale et climatique) de 2600 jeunes de 16 à 28 ans dont 70% de femmes parmi les plus vulnérables, dans le cadre d’interventions modèles adaptées aux trois contextes nationaux  : au Burkina Faso en zone de crise humanitaire dans les régions du Sahel, Centre-Nord et Centre, au Mali dans un contexte de fragilité, en zone rurale et périurbaine dans les régions de Sikasso et du Sud Koulikoro, et au Sénégal en zone périurbaine dans la régions de Saint Louis et à Dakar en zone urbaine ;Contribuer à l’amélioration d’un cadre légal et politique en faveur de l’insertion intégrale des jeunes et de l’égalité femme-homme à travers le renforcement de capacités, l’accompagnement et la mise en réseau de 300 groupes de jeunes porteurs de ce plaidoyer aux niveaux local et national ;Renforcer l’expertise régionale et la qualité des interventions de Plan International et des principales parties prenantes en matière d’insertion intégrale transformatrice des rapports sociaux de genre des jeunes femmes et hommes en Afrique de l’Ouest et du Centre, Capitaliser, Partager, Echanger dans le cadre des activités d’un Centre d’Expertise Régional (CaPE)Au Sénégal, le projet se déroule dans les régions de Dakar et Saint-Louis et Senegal Academy est le partenaire de mise en œuvre dans la région de Saint-Louis ».

Posted in À LA UNE

Saint-Louis :Les Marchands Ambulants et Tabliers Ruent dans les Brancards suite aux Opérations de Déguerpissement

A Saint_Louis, les marchands ambulants et autres tabliers ruent dans les brancards. Les autorités locales ont décidé de leur déguerpissement de l’avenue Général De Gaulle. A l’approche de la fête de Tabaski, ils réclament la clémence des décideurs et interpellent le président Bassirou Diomaye Faye.

Posted in À LA UNE

1ère Edition des 72 de la Scofi : Les Enfants Vivants avec un Handicap et l’ Emigration Clandestine comme Thèmes Majeurs

_ « Les 72h du Comité Régional des Enseignantes pour la Promotion de la Scolarisation des Filles (CREPSCOFI) de Saint-Louis du 24 au 26 Mai 2024 et qui a comme thème global : la participation citoyenne de la SCOFI pour une inclusion sociale dans le système éducatif

1ère édition où nous avons plusieurs activités :
Pour le vendredi projection de film documentaire sur les réactions de la SCOFI dans la région de Saint-Louis suivi d’un panel sur la législation scolaire et la morale professionnelle

Le Samedi cérémonie de distribution de kits scolaires et hygiéniques et de remise de prix au lauréats du concours de production d’écrits qui avait comme thème l’émigration irrégulière
Et l’après-midi une soirée culturelle pour montrer la richesse culturelle dans la zone nord par qu’on avait les délégations de podor,pété et Dagana qui ont rejoint celles de Saint-Louis Commune et Saint-Louis Département

Le Dimanche on a clôturé avec une randonnée pédestre co-organisé avec l’association des malades émodialisés et on avait comme objectif de sensibiliser la communauté sur les violences sexuelles et sexistes que subissent les filles et les femmes mais aussi sensibiliser sur la gravité de la maladie du rein et donner des pistes de solutions ».

Posted in À LA UNE

Pikine 700 : Le MTN Y Mobilise et Réitère son Ancrage auprés du Tandem Diomaye / Sonko

Posted in À LA UNE

Tabaski 2024 : Swami Agri Annonce de la Pomme de Terre à Gogo et se Prononce sur le Foncier de Mbane

_ Quatre vingts mille ( 80 ) tonnes de pomme de terre sont disponibles et entrain d’être ventilées au niveau des marchés sénégalais. La révélation est du directeur délégué de Swami Agri ex Senegindia. Souleymane Ndoye réagit, ainsi, suite à une rumeur persistante qui fait état de pénurie de pomme de terre au Sénégal. Mieux, le directeur délégué de Swami Agri précise que ce stock peut couvrir, durant les six (6) prochains mois, les besoins des populations. D’autant que la consommation nationale mensuelle est 15 mille tonnes.
Mettant à profit la période consacrée à la récolte, Swami Agri, anciennement dénommée Senegindia, a ouvert ses portes à la presse. En vue, surtout, d’éclairer la lanterne des populations sur le foncier de Mbane que la société spécialisée dans la culture de pomme de terre et d’oignon exploite. Et, c’est pour prendre le contre_pied des détracteurs et autres contempteurs qui parlent d’accaparement des terres et d’expropriation.
Aprés la visite de terrain et des nouvelles constructions et autres blocs de stockage d’oignon et de pomme de terre flambants neufs, les responsables de Swami Agri ont listé les bons points de la société dans le département de Dagana. Face à la presse, le président_délégué de laisser entendre que Swami Agri, qui a pris ses quartiers en 2009 dans la zone de Mbane, y dispose de quelques quatre mille cinq cents vingt et un hectares ( 4.521 ) dont trois mille six cents vingt et un ( 3.621 ) sont exploités. A l’en croire, deux mille huit cents vingt et un ( 2.821 ) de ces hectares sont des baux tandis que le reste est acquis sur la base de négociations avec les populations et / où à travers un partenariat gagnant-gagnant. Dans la foulée, Souleymane Ndoye, entouré de ses plus proches collaborateurs a, longuement, insisté, preuves à l’appui lors de la visite de terrain, sur le respect de la Responsabilité Sociétale d’ Entreprise ( Rse). Dans ce dessein, la santé, l’élevage, la religion, le social avec les infrastructures de base entre autres se payent la part du lion.
Interrogées, certaines populations bénéficiaires par le truchement d’emplois journaliers, pour la plupart des femmes, se félicitent de l’installation de Senegindia, rebaptisé Swami Agri. Dans la quintessence, ces sénégalais et sénégalaises, du Walo ou venus d’autres contrées du pays, soutiennent que loin d’être une malédiction ou un projet qui sème le malheur, ainsi que le caricaturent certaines mauvaises langues, Swami Agri est perçu comme un don de Dieu. Visiblement motivées à défendre leur outil de travail, ces populations ont laissé entendre qu’il n’a, jamais, été question d’accaparement de leurs terres encore moins de déterrement d’ossements humains dans les cimetières, aux fins d’activités agricoles de l’entreprise.

Posted in À LA UNE

Cantines Scolaires : Le Pam Met à la Disposition des Potaches de Matam du Riz Enrichi

_ « Les carences en micronutriments affectent plus de deux milliards de personnes dans le monde et sont particulièrement répandues dans les pays en développement. Les carences en vitamines et en minéraux augmentent les taux de morbidité et de mortalité au cours de la vie et peuvent entraver la croissance physique et le développement cognitif. La fortification des aliments constitue une des stratégies efficaces permettant d’augmenter les apports en vitamines et en minéraux au sein de la population générale. Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) s’est engagé auprès des partenaires en nutrition à supporter les initiatives de fortification en Afrique de l’Ouest pour adresser l’objectif de développement durable zéro faim. Les politiques de fortification ont été reconnues comme des interventions efficaces sur le plan nutritionnel et économique par plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest, ainsi que par la CEDEAO, où la fortification des aliments de base (tels que la farine de blé et les huiles alimentaires) et du sel est obligatoire. Le Sénégal fait partie des pays pionniers de la fortification en Afrique de l’Ouest avec la création officielle du Comité Sénégalais pour la Fortification des Aliments en Micronutriments (COSFAM) par arrêté primatorial N° 001717 du 10 mars 2006, bras technique du Conseil National de Développement de la Nutrition (CNDN) en charge de la mise en œuvre de la Politique Nationale de Développement de la Nutrition du Sénégal (PNDN).Aussi, l’engagement du Sénégal en faveur de la fortification s’est également traduit par l’adoption des décrets 1154/ 2000 du 29 décembre 2000 et n°2009-872 du 10 septembre 2009 rendant obligatoire, respectivement l’enrichissement du sel en iode, des huiles raffinées comestibles en vitamine A et de la farine de blé tendre en fer/acide folique. Malgré le succès des politiques en place, les carences en micronutriments restent un problème majeur de santé publique pour le Sénégal, la carence en fer est l’une des causes principales de l’anémie, qui affecte 71% des enfants de 6-59 mois, 88% des enfants de 12-17 mois et 54% des femmes en âge de reproduction (EDS 2017). La prévalence de la carence en iode chez les femmes enceintes est de 30,9% (IPDSR/GAIN/MI/UNICEF, 2015) et celle de la vitamine A est de 17,1% chez les enfants de moins de 5 ans et de 1,9% chez les femmes en âge de procréer (COSFAM/UCAD, 2012). La carence en zinc, quant à elle touche 58% des femmes et 42,8% des enfants (Ba and al, 2014). Une étude récente a également montré qu’au Sénégal, 54,4% des femmes en âge de procréer présentent une carence en folates (Ndiaye and al, 2018). Pour renforcer la stratégie de lutte contre les carences en micronutriments, le PAM s’est engagé au côté du gouvernement à travers le CNDN et le COSFAM pour la mise en œuvre de la feuille de route nationale pour l’enrichissement du riz en micronutriments validée en 2019 suite à l’analyse de la situation de la fortification au Sénégal (2018).En mai 2023, un atelier de lancement de ce projet avait été organisé sous la présidence effective de Monsieur le Gouverneur adjoint au Développement de la région de Saint louis qui avait réuni l’ensemble des acteurs de la nutrition (gouvernement, société civile, donateurs, universitaires, collectivités territoriales et secteur privé).En prélude à l’introduction du riz dans les cantines scolaires de Matam, le PAM en collaboration avec le Gouvernement compte procéder au lancement officiel de la ligne de production du riz enrichi le 14 mai 2024 à l’hôtel DIAMAREK Saint Louis ».

Posted in À LA UNE

Journée Internationale de la Diversité Biologique : La RBTDS Célèbre l’ Événement à Saint_Louis

_ « L ‘Assemblée générale des Nations Unies a décidé de proclamer la journée du 22 mai comme :
Journée internationale de la diversité biologique (A/RES/55/201) afin de commémorer
l’adoption de la Convention établie en 1992 par l’Acte final de la Conférence de Nairobi sur la
Convention de la diversité biologique. Cette Convention est un traité international qui a trois
principaux objectifs :
(i) la conservation de la diversité biologique ;
(ii) l’utilisation durable de la diversité biologique et
(iii) le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des ressources
génétiques.
Par définition, suivant un extrait de publication de l’ONU : « la diversité biologique ou
biodiversité est un terme qui désigne toutes les formes de la vie sur terre et les caractéristiques
naturelles qu’elle présente. Cette diversité s’explique généralement en termes de la vaste gamme
de plantes, d’animaux et de micro-organismes. Mais la biodiversité s’étend également aux
différences génétiques à l’intérieur de chaque espèce comme, par exemple, des différences entre
des variétés de plantes cultivées et de races de bétail. Les chromosomes, les gènes, et l’ADN
déterminent le caractère unique de chaque individu à l’intérieur de chaque espèce ».
Suivant l’importance de la préservation de biodiversité dans le monde, Le Sénégal et la
Mauritanie ont signé puis ratifié cette Convention. Cet engagement venait renforce le cadre
formel des deux pays et la politique active de conservation de la diversité biologique en cours,
en l’articulant davantage à l’effort mondial de gestion durable des ressources biologiques.
De nos jours, il a été constaté que la valeur de la diversité biologique et son importance pour
les générations présentes et futures sont mondialement reconnues. Toutefois, certaines activités
humaines constituent une menace sévère sur les espèces vivantes. Malgré toutes les actions
menées à sa faveur, la nature est menacée du fait de la perte d’habitats clés, du réchauffement
climatique, de la pollution de toutes sortes entre autres. Chaque année, un thème est choisi pour
orienter cette journée symbolique. Le thème de cette édition 2024 est : « Faites partie du plan ».
La thématique choisie pour cette célébration 2024 est un appel à l’action pour toutes les parties
prenantes afin d’enrayer et d’inverser la perte de biodiversité en soutenant la mise en œuvre du Cadre
mondial pour la biodiversité de Kunming-Montréal, également appelé le Plan pour la biodiversité.
Ce plan a été adopté lors de la quinzième réunion de la Conférence des Parties qui soutient
les objectifs de développement durable pour atteindre la vision mondiale « vivre en harmonie avec
lanatured’ici2050 ».
Cette célébration offre une occasion de susciter un large soutien à la Convention, à ses
Protocoles et aux cadres d’action connexes ».

Posted in À LA UNE

Entrepreneuriat Estudiantin : Deux Cas pour Symboliser le Génie Créateur des Pensionnaires de Sanar

Posted in À LA UNE

Pastef : La Cellule de Diaminar Camp des Gardes Forme ses Femmes en Production de Savon et d’Eau de Javel

_ Ce dimanche, 19 Mais, aura été, encore une fois, une journée mémorable pour PASTEF Saint Louis. En effet, les patriotes de la « cellule de Diaminar /Camp des Gardes », sous la houlette de leur coordonnateur en l’occurrence M. Saer Ndiaye, ont organisé pour les femmes une journée de FORMATION EN FABRICATION DE SAVONS ET D’EAU DE JAVEL. Cette formation entre en droite ligne avec les axes structurants du « PROJET » mis sur pied par les nouvelles autorités étatiques. Ces dernières, comprenant la vulnérabilité de cette couche sociale, entendent l’accompagner afin qu’elle puisse voler de ses propres ailes, en devenant financièrement autonome. C’est dire que l’autonomisation des femmes est une préoccupation majeure des  « des patriotes de Saint Louis ». Par la même occasion, ils veulent efficacement participer à l’économie sociale et solidaire, levier essentiel du développement. La séance de formation de ce jour peut être appréhendée comme une rupture définitive d’avec la méthode ancienne de la pratique politique qui consistait à se servir des femmes , en en faisant le décor orne, leur jetant parfois des miettes qui ne peuvent nullement contribuer à leur autonomie financière. L’heure est désormais de poser des actes concrets pour accompagner la nouvelle équipe gouvernementale.
Ainsi, les patriotes de Saint Louis, par la voix de Saer Ndiaye, invitent toutes les cellules et coordinations de PASTEF à l’échelle nationale à s’inspirer de pareilles initiatives pour une bonne réussite du PROJET ».

Posted in À LA UNE

« Farmers’ Hub Agri-entreprise » : La Fondation Syngenta Connecté « ses » Agripreneurs

_ « La Fondation Syngenta pour une Agriculture Durable (FSAD) est une organisation à but non-
lucratif basée en Suisse qui vise à accroître les revenus des petits agriculteurs en Afrique et en
Asie à travers l’innovation et l’intégration aux chaînes de valeurs agroalimentaires.
La FSAD a développé un modèle de guichet unique de services agricoles (Farmers’ Hub) managé
par des prestataires de service privés offrant une gamme de produits et services de qualité aux
petits agriculteurs locaux, et incluant l’utilisation d’outils numériques dans le cadre de projets de
chaînes de valeurs.
Au Sénégal, où 37 Farmers’ Hubs (FH) maraîchers sont actuellement en phase avancée de
validation et calibration. Le projet « Farmers’ Hub Agri-entreprise » a pour objectif de créer de
nouvelles opportunités d’emplois et de revenus pour les jeunes, notamment des femmes vivant en
milieu rural périurbain au Sénégal et ainsi que d’améliorer la productivité et la qualité de la
production maraîchère ».