Posted in À LA UNE

Crous : Vers la Fermeture des Restaurants à Cause des Jst

Au Centre Régional des Oeuvres Universitaires de Saint_Louis, c’est désormais, ” oeil pour oeil, dent pour dent “, a glané le site de référence www.miroironeline.com. La chienlit qui existe, depuis des années, entre la direction et les étudiants, qui est allée crescendo, est, encore, montée d’un cran. Les Journées Sans Ticket, décrétées, depuis 29 jours par les apprenants de l’Université Gaston Berger de Saint_Louis, qui en ont fait leur principale arme de lutte syndicale, ces derniers temps, semblent être la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. A l’occasion d’un point de presse, tenu ce lundi, dans la capitale du Nord, les autorités du Crous ont brandi la menace de cessation des services au niveau des restaurants universitaires à chaque fois que les étudiants vont décréter des Journées Sans Ticket. A les en croire, les 696 heures de Jst, décrétées depuis le début de l’année 2021, qui constituent un cumul de 29 jours, ont causé la perte de 40 millions de Fcfa au Crous. Au surplus, puisque l’Etat a subventionné la restauration au Crous, l’institution est, aussi, et malgré tout, obligée de décaisser 360 millions de Fcfa pour payer les repreneurs qui se sont acquittés de leur tâche de servir 443.714 plats aux pensionnaires de Sanar durant la période des Jst.

Posted in À LA UNE

Coronavirus : La Pandémie Avance à la Vitesse de l’Eclair à Saint Louis

Dans la région de Saint_Louis, la prise en charge à domicile pour donner corps au suivi communautaire, est de mise. A la date de samedi, 350 personnes. dont 200 dans le seul département de Saint_Louis, sont suivis à domicile. Au niveau du centre de traitement épidémique, ouvert, au niveau de l’hôpital régional, pour les cas graves et sévères, 3 cas graves y sont en réanimation ainsi que 12 autres patients hospitalisés. Au total, depuis le début de la pandémie, 807 cas de Covid€19, sont répertoriés, dans la région de Saint_Louis, a glané le site de référence www.miroironeline.com.

Posted in À LA UNE

Coronavirus : La Fondation Servir Le Sénégal Appuie Saint Louis

Dans le cadre de la croisade contre la pandémie à Covud_19, la Fondation ” Servir le Sénégal ” vole au secours des populations saint_louisiennes. Ainsi, 100 lits destinés aux 21 structures sanitaires du département sont venus renforcer l’arsenal de lutte. Pour la riposte, le corps médical dispose, aussi, de gants supplémentaires, de masques, un lot de gel hydroalcoolique, de la lessive liquide etc.. . Cet appui, non négligeable, arrive à point nommé, dans un contexte où la prise en charge à domicile pour donner corps au suivi communautaire, est de mise, dans cette partie du pays. A la date de samedi, 350 personnes. dont 200 dans le seul département de Saint_Louis, sont suivis à domicile. Au niveau du centre de traitement épidémique, ouvert, au niveau de l’hôpital régional, pour les cas graves et sévères, 3 cas graves y sont en réanimation ainsi que 12 autres patients hospitalisés. Au total, depuis le début de la pandémie, 807 cas de Covid€19, sont répertoriés, dans la région de Saint_Louis, a glané le site de référence www.miroironeline.com.

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 310 Nouveaux Cas Positifs et 54 Cas Graves au Sénégal. Richard_Toll Enregistre 4 Nouvelles Contaminations

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 318 Nouveaux Cas Positifs et 55 Cas Graves au Sénégal. Le District Sanitaire de Saint_Louis Enregistre 16 Nouveaux Cas Positifs

Posted in À LA UNE

Filière Tomate : La Fondation Syngenta Introduit de Nouvelles Méthodes culturales pour de Meilleurs Rendements

La Fondation Syngenta a initié un test d’instruction des pépinières de tomate sur plaques en comparaison aux pépinières paysannes sur sol, en collaboration avec les producteurs du comité tomate de la Vallée du Fleuve Sénégal.
Au Sénégal, la quasi-totalité des producteurs de la filière tomate font des pépinières sur le sol sans que ce dernier ne subisse un traitement approprié, encore moins de la désinfection. Cette pratique bien que moins onéreuse reste peu avantageuse. Car, en plus de l’effet des maladies et de l’attaque de ravageurs, cette pratique peut entrainer des fontes de semis. Sur place, l’on peut noter que cette méthode conduit à la concurrence entre les plants et crée des hétérogénéités. Aussi elle n’optimise pas la semence, l’espace mais également peut provoquer un retard et des pertes post repiquage.
Pour contourner ces contraintes, la Fondation Syngenta a procédé à la mise en place du Farmers‘ hub (FH) pour, en particulier, promouvoir la production de plants de pépinières sous serre. Cette production utilise des plaques à alvéoles et du terreau indemnes de germes.
Cette pépinière a l’avantage de laisser développer le plant dans un espace bien délimité, de permettre un développement plus homogène mais aussi de minimiser la perte de semence et de plants. Avec cette méthode, le producteur gagne en qualité, en temps et accroit son rendement.
Cependant les pépinières sur plaque sont encore peu utilisées dans la vallée du fleuve Sénégal. Pour renverser cette tendance, un travail de vulgarisation s’avère impératif pour montrer aux producteurs et autres acteurs ( organisations de producteurs, fournisseurs, conseillers agricoles) les bienfaits et profits liés à l’utilisation de plants produits sous serre. Pour se faire, il est retenu l’installation de parcelles d’essais comparatifs dans des zones de production de tomate, en particulier dans la Vallée du Fleuve Sénégal, en partenariat avec le comité tomate.
L’objectif global de ces tests, menés à Ndiandane, Bokhol entre autres, est de montrer l’efficacité des pépinières sur plaque mis en opposition aux pépinières paysannes produites sur sol.
Il est surtout question de savoir laquelle des deux types de pépinières est plus saine (vigueur, taux de perte à la levée, taux de perte post repiquage, duré du cycle) et de se rendre compte de la précocité et de la durabilité de l’une ou l’autre espèce. Ici, la date première récolte ainsi que lz longévité du cycle sont épiées sans oublier le rendement.
Dans ce dessein, l’évaluation des différences de coût à l’hectare entre pépinières sur plaque et pépinières sur sol est faite avec une attention toute particulière.
Au finish, les résultats attendus à l’issue de cette étude sont les différences de vigueur, taux de reprise, durée du cycle. Sont, aussi, évalués le type de pépinière la plus précoce rentable est identifié.
a différence de coût à Désormais, par le truchement des tests, le rendement à l’hectare entre les deux types de pépinière (sous serre et sur sol) est calculée et connue.
Dans cette étude, il a été, seulement, utilisé les semences des variétés de tomate indiquées par le « comité tomate » et pratiquées par les producteurs de la zone. De même, Il a été produit des plants sur sol identiquement aux pratiques paysannes et des plants sur plaques. Le semis s’est à la même date tel que :
semi en sillon sur une planche au sol et à l’aire libre, sur sol et semi sur plaque (à 104 ou 128 alvéoles) en présence de substrat, sous serre. Les plaques sont gardées sous serre pendant toute la durée de la pépinière et, dans les trois sites, les plants issus des deux méthodes de pépinière sont mis en opposition. Il est, ainsi, procédé à l’établissement de deux parcelles A et B côte à côte dont la parcelle A est repiquée avec des plants sur sol et celle B est repiquée avec des plants sur plaque.
En raison de 35 000 plants/ha, chaque parcelle a une superficie de 1250m² pour contenir 4375 plants. La conduite culture (fumure, écartement, irrigation, engrais, phytosanitaire,…) est, rigoureusement, identique pour toutes les deux parcelles A et B. Chaque parcelle a reçu la même variété repiquée le même jour.
Interrogé, le président de la filière tomate s’est félicité de la bonne tenue d’ensemble des tests menés dans les départements de Podor et Dagana. Annonçant, même, que tout est mis en oeuvre, pour installer 10 parcelles d’essais dans les trois zones de Ross-Béthio, Dagana et Fanaye, a glané le site de référence www.miroironeline.com.

Posted in À LA UNE

Parc des Oiseaux de Djoudj : L’épizootie de Grippe Aviaire a Causé la Forte Mortalité des Pélicans

A la suite du fort taux de mortalité constaté chez les juvéniles des pélicans blancs au niveau du Parc national des oiseaux du Djoudj, les prélèvements qui avaient été envoyés au Laboratoire National de l’Elevage et de Recherche Vétérinaire (LNERV) se sont révélés positifs au virus de la grippe aviaire de type H5N1.

Le foyer est circonscrit uniquement au niveau du Parc national des oiseaux du Djoudj.

A cet effet, les mesures conservatoires déjà prises ont été renforcées, notamment :• Interdiction de l’accès au Parc au grand public• Suspension des balades en pirogue le long du marigot du Djoudj• Destruction des carcasses et des déchets avec l’aide du Service d’hygiène de Saint-Louis• Renforcement de la surveillance au niveau du Parc• Sensibilisation des agents et des populations périphériques sur les mesures de biosécurité à observer.

Par ailleurs, en collaboration avec les ministères de l’Elevage et des Productions animales et celui de la Santé et de l’Action Sociale, un plan de riposte est en train d’être élaboré pour circonscrire et éradiquer l’épizootie.  

La cellule de Communication

Posted in À LA UNE

Pour Non respect du Couvre_feu : L’ Ancienne Ministre sous Wade Alpaguée

Par notrecontinent.com

Disparue des radars depuis quelques années déjà, Aminata Lo Dieng, ancienne ministre sous le régime de Wade a été aperçue hier nuit à la gendarmerie de Ouakam.

En effet, elle y a passé la nuit du jeudi au vendredi 29 janvier. Aminata Lo Dieng a été interpellée et arrêtée pour non respect du couvre-feu.

La dame très en colère a passé toute la nuit à pester contre le régime de Macky Sall, qu’elle accuse d’être à l’origine de son arrestation pour des raisons purement politiques, estime-t-elle.

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 184 Nouveaux Cas Positifs et 49 Cas Graves en Réanimation au Sénégal.

Posted in À LA UNE

Décès de 9 Personnes sur la Route, Hier : Mansour Faye se Fâche et Décrète la Tolérance Zéro

Par Sencafeactu

« C’est avec tristesse que nous avons suivi cet accident ici Ngathie Naodé. Un accident rare d’une telle violence en plein jour où le chauffeur n’avait pas de problème de visibilité nous interpelle tous.
Un véhicule avec une licence de 19 places en surnombre avec à bord 32 passagers et qui faisait un dépassement hasardeux est à l’origine de ce drame », révèle Mansour Faye.
Nous déplorons le comportement de certains usagers de la route. Conduire un véhicule en surnombre est une infraction dont les sanctions peuvent aller de l’amende au retrait du permis de conduire.
L’imprudence des chauffeurs reste de mise tandis-que des personnes innocentes perdent la vie tous les jours. Il faut qu’on aille vers des sanctions allant jusqu’au retrait de la licence d’exploitation si toute fois l’infraction est avérée. Il faut qu’on revienne à la tolérance zéro pour protéger les citoyens et mettre en application les sanctions prévues par la loi », martèle-t-il.