Guet Ndar : Vers une Nouvelle Commission pour Remplacer Celle de Diamalaye

A Guet_Ndar et sur toute la langue de barbarie, la tension née des derniers évènements malheureux, relatifs à la délivrance des licences de pêche mauritaniennes, est loin de s’estomper. C’est dire que, jusqu’à présent, deux camps s’opposent. Et c’est la commission de Diamalaye, à travers son mode de fonctionnement, qui problème. Certains responsables de pêcheurs ainsi que des notables de cette partie de la Langue de barbarie ont, d’ores et déjà, disqualifié la commission de Diamalaye qui, â leurs yeux n’est pas à la hauteur des espoirs placés en elle. A l’occasion de leur réunion tenue, sous une hutte, sur la berge du bras du fleuve Sénégal, ces guet_ndariens ont fait noter que la commission est gérée par des politiciens qui ne se soucient point des intérêts des pêcheurs. Aujourd’hui, nos interlocuteurs qui soutiennent avoir tout tenté pour obliger les responsables à organiser une assemblée générale après plus d’une décennie de gestion, sont entrain de cogiter sur la mise sur pied d’une commission parallèle. ” Ces séparatistes” estiment que la commission de Diamalaye n’étant plus â même de représenter dignement les professionnels de la pêche encore moins d’être leur interlocuteur auprès des autorités, ont décidé de prendre leurs responsabilités. A ce propos, ces populations de Guet_Ndar et de la Langue de barbarie envisagent, d’organiser, dans les plus brefs délais, une assemblée générale d’installation d’une équipe dirigeante en lieu et place de la commission de Diamalaye. lI faut dire que, de plus en plus, à travers les réseaux sociaux, les Grand_places, en bordure de mer, au marché, des voix s’élèvent pour clouer au pilori la commission de Diamalaye, malade de la incompétence de ses dirigeants a constaté le site de référence www.miroironeline.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.