Journée des Océans : Des Masques Rouges à Guet Ndar pour Dire Non aux Licences de Pêche Destinées aux Navires Industriels

Ce 08 Juin marque la célébration de la journée mondiale des océans qui est placée cette
année sous le thème « L’innovation pour un océan durable ». Au Sénégal, cette célébration
intervient malheureusement dans un contexte particulier marqué par des polémiques, des
tensions et des inquiétudes consécutives à des demandes de licences de pêche pour 56
bateaux étrangers.
En effet, ces demandes de licences de pêche ont été introduites en profitant du contexte de
pandémie du Coronavirus et au moment où les pêcheurs, mareyeurs, transformatrices et
autres usagers de l’océan sont confrontés aux difficultés inhérentes à la COVID 19.
Au demeurant, les Professionnels de la pêche demeurent convaincus que ces licences de
pêche vont détruire les ressources halieutiques qui nous ont été léguées par nos pères et
que nous devons sauvegarder pour nos fils.
Ainsi, c’est dans ces conditions éprouvantes pour le secteur de la pêche que cette journée
mondiale est célébrée cette année. A cet effet, les organisations professionnelles du secteur,
accompagnées de leurs Partenaires et de la Société civile, vont distribuer des masques au
niveau des quais de pêche et des sites de transformation artisanale de produits halieutiques
afin de contribuer à la résilience des communautés de pêche face à la COVID19.
Ce don de masques est symbolique, et constitue, par ailleurs, une opportunité de
transmettre aux Autorités compétentes le message de ces braves femmes et de ces vaillants
hommes du secteur de la pêche.
Pour revenir au thème de cette célébration au Sénégal, l’innovation c’est la lutte contre (i)
l’octroi en masse de licences de pêche à des navires étrangers et (ii) les impacts négatifs que
lesdites licences ne manqueront pas de créer sur les ressources halieutiques, l’économie
nationale, l’emploi, les communautés et la sécurité alimentaire des populations.
Ainsi, notre message s’articule autour de quatre (4) points, en phase avec le thème retenu :

  1. Il faut Innover pour un océan durable en publiant la liste des navires industriels
    autorisés à pêcher au Sénégal ;
  2. Il faut Innover pour un océan durable en respectant les textes réglementaires en
    vigueur (Code de la pêche, Code de la Marine marchande, Lettre de politique
    sectorielle pour le Développement durable des Pêches et de l’Aquaculture) ;
  3. Il faut Innover pour un océan durable en concrétisant l’engagement public du Chef
    de l’État pour une gouvernance transparente des pêches et pour l’adhésion du
    Sénégal à l’Initiative pour la Transparence des Pêches (FiTI) ;
  4. Il faut Innover pour un océan durable en protégeant nos océans et en préservant
    les métiers de la pêche afin d’assurer la sécurité alimentaire des communautés de
    pêcheurs et des populations Sénégalaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.