Interpellation du Président de la Caf _ Comment Ahmr Fahmy bafoue la souveraineté de l’Afrique.

Le licenciement d’Amr Fahmy du secrétariat général de la Confederation Africaine Football (Caf) ou la fin d’un empire familial, d’un monopole clanique passe mal, même très mal aux yeux de certains égyptiens voulant réduire l’instance continentale en une propriété exclusive du pays des Pharaons. Ahmad Ahmad, le président de la Confédération Africaine de Football ( Caf) a fait l’objet d’interrogations de la part des autorités françaises suite à une plainte déposée par son ancien secrétaire général, Amr Fahmy. En toile de fond, la rupture d’un douteux contrat avec l’équipementier Puma par le Comité Exécutif et “le licenciement De Son Altesse le Prince heritier Pharaon” du secrétariat général qui passe mal et qui a conduit l’égyptien à vouloir exercer des représailles hors d’Afrique pour un problème purement africain. Quelle injure, quelle infamie pour tout un continent de la part de ce sombre Ahmr Fahmy ! Cette Afrique qui ne manque pourtant pas de juridictions pour examiner et statuer sur n’importe quel dossier. L’Afrique doit être respectée ! L’on se rend à l’évidence que l’africanisation des postes au sein de l’administration de la CAF est insupportable pour certains Egyptiens adeptes du racisme et de la suprématie du Nil sur le reste du continent. Ahmad Ahmad, plus de deux ans après sa nomination mène un train de réformes à grande échelle. L’une de ses priorités aura été d’ouvrir les portes de la prestigieuse institution aux footballeurs africains qui ont fait vibrer les foules dans différents stades africains et mondiaux. La Caf située en plein centre du Caire, la capitale égyptienne, dispose en l’espèce d’une administration essentiellement composée de personnel local. Une incongruité à laquelle, le président Ahmad a décidé de mettre fin. Mieux, un profond renouvellement des effectifs a permis le recrutement de personnel africain venant d’associations membres. L’objectif du président malgache étant d’arriver à la parité à savoir 50% de personnel égyptien et l’autre moitié étant dévolu aux autres associations. Une situation qui a fini par polluer le climat au sein de la Caf. Dans l’histoire, la Caf a eu à recourir aux services de Amr Fahmy, ancien secrétaire général nommé juste dans la foulée après l’intronisation du président malgache. Avant lui, son père, Mustapha Fahmy avait occupé les mêmes fonctions. Bien avant lui, son grand père, Mourad Fahmy, ayant eu aussi à assurer la charge. Suffisant alors pour dénoncer cette main mise sur un poste aussi prestigieux car étant la mémoire de l’institution. Non content de devoir céder son moelleux fauteuil, Amr Fahmy a décidé de porter l’affaire devant les juridictions internationales en y évoquant des faits de corruption et d’harcèlement sexuel à l’endroit du président Ahmad Ahmad. Il se dit que le linge sale se lave en famille, or, la volonté de faire mal ayant guidé l’action de l’égyptien, Amr Fahmy a eu la rancune tenace. Ahmad Ahmad a-t-il eu le temps de choisir son collaborateur ou a-t-il agi suivant les us ? Comment l’Afrique du football peut elle se complaire à l’idée de voir un poste aussi stratégique être occupé par une famille ? Est t-il envisageable d’avoir les consorts Infantino père, fils et petit fils à la Fifa. Ce train de mesures synonyme de ruptures passe mal aux yeux de certains égyptiens, oubliant que la Caf est une institution qui appartient à l’Afrique et aux africains. Le simple fait d’abriter le siège ne leur donne ni le droit encore moins les attributs d’une pleine propriété. C’est dire que derrière cette plainte se cache de funestes desseins à savoir caporaliser la Caf et priver les sportifs africains pétris de talent et de compétence divers de servir leur continent. De toute évidence, il est urgent, c’est aussi l’intime conviction du site de Référence www.miroironeline.com, que l’Afrique, au-delà du Football, se mobilise contre cet agissement méprisant du vulgaire Amr Fahmy qui se croit autoriser à bafouer sa souveraineté et sa dignité. Vive le football africain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.