Guet_Ndar : Baraya Réclame la libération des ” prisonniers ” et propose une solution de sortie de crise

Une douzaine de jours après le fameux mardi noir saint_louisien à l’occasion duquel les forces de l’ordre et les pêcheurs de Guet_Ndar se sont violemment affrontés, le sujet fait toujours débat dans la capitale du Nord et son arrière_pays. Dans ce foisonnement d’idées, chacun y va de son commentaire. Se prononçant, sur les derniers évènements, Ameth Fall Baraya a, d’emblée, réclamé la libération des ” prisonniers “. A l’en croire, des démarches sont entreprises, dans ce sens, pour apaiser la tension. Selon le leader de la Langue de barbarie ou ” Langue des Braves ” les notables, imams et autres personnes ressources se démultiplient depuis lors, rencontrent les autorités compétentes, pour que les trente trois jeunes arrêtés le jour des affrontements ainsi que les deux responsables de pêcheurs, alpagués deux jours après, soient libèrés. Ameth Fall Baraya est d’avis que les deux responsables de pêcheurs que sont Macoumba Dièye et Yamm Dièye doivent être libérés d’autant qu’ils sont innocents. Se projetant sur l’avenir, Ameth Fall Baraya a proposé trois axes de réflexion pour dépasser les récurrents tollés liés aux licences de pêche mauritaniennes. Baraya exhorte les autorités sénégalaises à mobiliser annuellement la bagatelle de 500 millions Fca, la valeur estimative du coût des licences mauritaniennes. Cette manne financière pourrait permettre aux autorités du Sénégal d’acheter les licences, aux autorités de la Mauritanie, pour, ensuite, les distribuer, en toute tranquillité, aux pêcheurs de Guet_Ndar et environs. La deuxième proposition d’ Ameth Fall Baraya consiste au repeuplement de nos eaux par le truchement de récifs artificiels. Pour finir le responsable de la communauté des pêcheurs de Guet_Ndar a plaidé pour le contrôle strict des eaux sénégalaises, permanemment, pillées par les navires étrangers a glané le site de référence www.miroironeline.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.