Dagana à Oumar Sarr : ” Si vous dites oui c’est oui, si vous dites non, c’est non “

Le Département de Dagana reste bleu avec Oumar Sarr comme seule constante. Ainsi, ont réagi les libéraux du Walo face à la situation critique du Pds. Plus de doutes possibles, les libéraux du Walo ont décidé de faire bloc autour de celui qui a été, ces sept dernières années, le coordonnateur adjoint du Parti Démocratique Sénégalalais. Venus des quatre coins de cette partie du pays, les pro_Oumar Sarr ont réaffirmé, avec force, leur ancrage au Pds et aux côtés du libéral en chef. L’opération de charme, aux allures de démonstration de force de Oumar Sarr, dans la département de Dagana a, donc, réussi. D’abord, samedi, dans son fief de Dagana, dont il reste encore le maire indéboulonnable depuis 1996, ensuite, dimanche, à Richard_Toll. Ces moments intenses d’introspection, de communion et d’échanges ont été l’occasion pour encore regretter l’acharnement et le désir à peine voilé de certains responsables du parti de jeter l’opprobre sur Oumar Sarr qui a tout donné au Pds. Se relayant au parloir, les libéraux du Walo n’ont pas manqué de tirer à boulets rouges sur Karim Wade. A leur avis, l’ancien ministre du ciel et de la terre profite de l’âge avancé de son père doublé de sa faiblesse d’esprit inhérente à son état de santé pour commettre ses forfaits. Karim Wade ambitionne, soutiennent, en substance, les libéraux de s’engouffrer dans cette brèche pour opérer sa stratégie de contrôle du parti. Karim Wade a pris l’option, c’est l’intime conviction des libéraux du département de Dagana, de tout mettre en œuvre pour défenestrer certains cadors du parti pour avoir une main_mise certaine sur le parti de son pater Me Abdoulaye Wade. A en croire ces libéraux du Walo, Gorgui est en âge de perdre la raison. D’autant que la nature humaine est, ainsi, faite. Face à ses militants et sympathisants issus des onze sections libérales du département de Dagana, flanqué de Me Amadou Sall, Charles Diaw, Saer Tambédou entre autres, et Oumar Sarr a promis de sillonner les quarante cinq départements en vue de prêcher la bonne parole sur la situation de crise qui sévit au sein du Parti Démocratique Sénégalais.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.