Coronavirus : Grosse Colère des Serigne daras de Saint Louis contre les autorités

Dans la capitale du Nord, les Serigne_daras ou maîtres coraniques sont très remontés contre les autorités saint_Louisiennes qui ont organisé la traque et le renvoi de leurs talibés, au bercail a glané le site de référence www.miroironeline.com. Au surplus, ces guides religieux brocardent le déroulé des opérations ainsi que la méthode forte utilisée. Des jours après ces faits, ces marabouts qui ne décolèrent toujours pas, se demandent s’il s’est agi d’une chasse aux talibés ou d’une opération de lutte contre les enfants de la rue ainsi que cela a été , initialement, annoncé. Face à la presse, réunis autour de leur coordonnateur régional, les serigne_daras de Saint-Louis ont fait état de cas de sévices corporels, assimilables à de la torture. Face au refus d’obtempérer des tout_petits, les individus choisis pour assurer leur garde, le temps de leur confinement dans les locaux de l’Ecole de Formation des Instituteurs sise au quartier Gokhou Mbaxx, n’ont eu d’autres recours que d’user de la violence. À en croire lnos interlocuteurs, certains enfants sont, malgré tout, parvenus à tromper leur vigilance, faire le mur et prendre la clé des champs. Au surplus, toujours selon ces Serigne_daras, les quelques deux cents cinquante (250) enfants alpagués en l’espace de trois (3) jours, ont été entassés, comme des sardines, en raison de cinquante (50) par chambre. Abordant la question du convoyage des enfants dans leurs familles respectives, les maîtres coraniques de la région de Saint-Louis n’ont pas hésité à parler de flop. Certains enfants, en effet, ont été laissés à eux-mêmes, une fois arrivés dans leur localité d’origine. Ici, les Serigne_daras pointent l’imprèparation qui a prévalu ainsi que le langage clair_obscur de leurs interlocuteurs. Dans ce dessein, ils engagent la responsabilité des autorités locales quant aux risques encourus par ces enfants qui sont, aujourd’hui, dans la nature. Pour conclure, ces guides religieux de réclamer plus d’égards et de considération de la part des pouvoirs publics tout en priant pour le retour, des talibés dans leurs daras.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.