Posted in Non classé

Mbane : La Grande Mobilisation de l’Apr Malgré la Guéguerre entre Pro-Makhtar Cisse et Pro-Oumar Sarr

Le maire de la commune de Mbane a fait preuve de courage, de bravoure et de maturité pour que le meeting organisé dans sa localité, par les camarades du président Macky Sall, ne se termine en eau de boudin. Les Pro_Oumar Sarr et les souteneurs de Mouhamadou Makhtar Cissé ont, en effet, transféré leur, désormais, légendaire rivalité dans la commune de Mbane. En présence de beaucoup de responsables apéristes du département de Dagana, des jeunes des deux camps s’en sont donnés à coeur joie à travers des cris, des huées et autres invectives alors que toutes les conditions étaient réunies pour que cette rencontre se déroule sans anicroche. Ce, malgré la forte mobilisation des militants venus des quatre coins du Walo. Des scènes de bousculades et de pugilat ont, de ce fait, émaillé, la rencontre. Il faut dire que ces divergences ont bien failli gâcher la fête, à Bardial, dans la commune de Mbane. Où les apéristes qui ont battu le rappel des troupes ont rendu un vibrant hommage au président Macky Sall. Se relayant au parloir, après les malheureuses échauffourées, les apéristes du département ont revisité les réalisations du chef de l’Etat tout en lui réitèrant leur ardent désir de continuer à travailler à ses côtés. Bien évidemment, le lancinant problème du chômage des jeunes a rythmé la quintessence des discours des responsables de l’Apr de Dagana. Le Maire de Mbane, initiateur de ce meeting, d’inviter le patron de Benno Book Yakaar, Macky Sall, à prendre les mesures conservatoires idoines dans l’optique d’un retour à l’orthodoxie dans les rangs de l’Apr à Dagana. Avant de plaider pour le financement des projets des jeunes et des femmes, déjà ficelés, a glané le site de référence www.miroironeline.com. Dans les seize villages de la localité, les populations sont, aussi, dans l’attente de nouveaux forages fonctionnels, des branchements domestiques ainsi que de nouveaux chennaux d’irrigation pour faciliter et accompagner les activités relatives à l’agriculture. Car, les autorités communales ont, déjà, délibéré et octroyé quatre mille hectares destinés aux activités agricoles, en vue d’accompagner l’aspiration, partagée par tous, d’assurer l’émergence socio_économique de cette partie du pays.

Posted in À LA UNE

Démette : Les Initiatives Privées Agricoles sont une Solution pour le Chômage des Jeunes selon le Maire

Démette, il est treize heures passées d’une trentaine de minutes et le soleil, au zénith, darde ses rayons. Malgré tout, faisant fi des intempéries et autres rigueurs du climat, les populations ont été au rendez_vous ” des champs “. Elles ont administré, ainsi, la preuve de leur parfaite adhésion au projet de retour vers l’agriculture, décliné par le premier magistrat de cette commune rurale. Et pour mettre tout le monde d’accord, Abdoulaye Elimane Dia a prêché par l’exemple. Le Maire, en parfaite intelligence avec les jeunes de cette commune du département de Podor, a mis en valeur certaines terres situées à cinq kilomètres du centre_ville de Démette. Cette journée ” open ” aux champs, en compagnie de ” Kaladio “, ainsi qu’on le surnomme sur place a permis de découvrir de vertes parcelles de légumes et de condiments bien entretenues avec du matériel adapté aux normes standard de la pratique de l’agriculture. Le maire et ses collaborateurs tiennent, peut_être l’argument_béton sur lequel ils vont actionner pour asseoir un développement harmonieux de la localité. D’autant que de vastes surfaces cultivables, non encore exploitatées, essaiment dans la zone. L’ appétit venant en mangeant, les autorités communales n’entendent, en tout cas, pas s’arrêter en si bon chemin. Conscient que pour faire face au chômage des jeunes, les seuls emplois salariés ne suffisent pas, l’équipe municipale de Démette, dirigée par ” Kaladio “, entend promouvoir les initiatives privées pour faire face au chômage endémique des jeunes dans le département de Podor, a glané le site de référence www.miroironeline.com.

Posted in À LA UNE

Demette : Le Maire Mobilise les Jeunes autour des Actions de Développement

En prêchant par l’exemple, le maire de la commune de Démette a, ainsi, balise le chemin qui mène à la promotion socio_éconolique des jeunes. Les activités de maraîchage développées à quelques encablures du centre_ville de la commune commencent à mettre l’eau à la bouche des uns et des autres, a glané le site de référence www.miroironeline.com. De plus en plus, des jeunes se surprennent à rêver d’un avenir radieux autour des activités liées à l’agriculture. Au sens large, bien sûr. Ici, les vastes terres arables, favorables à l’agriculture, sont, aussi des espaces propices à la promotion de l’élevage et à l’émergence de la pisciculture. A l’occasion du meeting, aux allures, de conclave sur l’emploi, qui a refusé du monde, les jeunes n’ont pas manqué d’inviter les pouvoirs publics à trouver les voies et moyens à mettre en oeuvre pour les appuyer davantage. Un accés aux financements, la formation professionnelle ainsi que l’insertion professionnelle sont, ainsi, revenus, tel un leitmotiv, dans les prises de parole. Tout comme les populations de la commune de Démette et, par extension, du département de Podor, souhaitent de tous leurs vœux, la mise en valeur des ressources hydroagricoles et l’exploitation, à bon escient des des 240 mille hectares de terres cultivables dont polarisent le Delta et la Vallée du fleuve_Sénégal. Étant entendu que les 2/3 de ce foncier se retrouvent dans l’Île à Morphil.

Posted in À LA UNE

Pour la Préservation de Rbt Bs : Le Racid mis sur les Fonts Baptismaux

” Le Programme de Microfinancements du Fonds pour l’Environnement Mondial (PMF/FEM),”
administré par le PNUD pour le compte du Bureau des Nations Unies pour les Services d’Appui
aux Projets (UNOPS), a pour mission de soutenir les actions communautaires initiées par les
populations locales en vue de contribuer à la lutte contre la dégradation de l’environnement
mondial. Le PMF/FEM est exécuté par une Coordination Nationale (CN) et un Comité National
Pilotage (CNP) bénévole constitué par des représentants du gouvernement, du PNUD, des
ONG, de l’Université de Dakar et de donateurs. Ce comité, seule instance habilitée à approuver
les requêtes de financement, sélectionne les projets sur la base de critères de pertinence par
rapport aux domaines focaux du FEM et de cohérence avec les priorités nationales, afin de
s’assurer de leurs capacités à contribuer à l’atteinte des objectifs de l’Etat du Sénégal dans le
domaine de l’environnement et à aider à la promotion de moyens d’existence durables au profit
des communautés bénéficiaires.
Depuis son lancement au Sénégal en 1993, le PMF/FEM a accordé des subventions à plus de
240 organisations communautaires de base et ONG dans toute l’étendue du territoire. Ces
projets ont eu des impacts positifs sur l’environnement notamment dans :
L’impulsion de la participation des populations locales dans la prise en charge des
problèmes environnementaux, aussi bien au niveau local que national ;
L’amélioration de la gouvernance et la protection des aires protégées (Parcs, Réserves
et Forêts Classées) ;
La restauration de plusieurs milliers d’hectares de mangroves dans le delta du Saloum,
la région de Ziguinchor et celle de Saint-Louis ;
La récupération et la valorisation de plusieurs centaines d’hectares de terres dégradées
dans le plateau de Thiès et le delta du Saloum ;
La promotion des énergies renouvelables à la base, avec l’intégration de la cuisinière
solaire dans de nombreux ménages en milieu rural ;
La reconnaissance des efforts fournis par les communautés partenaires de PMF/FEM
dans la protection de l’environnement avec plusieurs distinctions (nationales et internationales) obtenues par des projets (femmes de Dionewar, femmes de Ziguinchor,
femmes de Popenguine, femmes de Niodior, Kawawana de Ziguinchor).
Durant la septième phase opérationnelle du FEM (2019-2022), le PMF/FEM vise à:
« promouvoir et soutenir des initiatives novatrices, inclusives et évolutive ; renforcées par des
partenariats multipartites au niveau local pour participer à la résolution de problèmes
environnementaux mondiaux ».
Lancé en 1993 au Sénégal, le PMF/FEM a octroyé des subventions à plusieurs OCB et ONG sur l’ensemble du territoire national. Ce programme administré par le PNUD fonctionne de manière décentralisée, démocratique et transparente ; à travers sa Coordination Nationale et son Comité National de Pilotage (CNP). L’octroi de subventions est orienté par la Stratégie Nationale du Programme élaborée sur la base des priorités du gouvernement, du PNUD et du FEM.
Dans le cadre de la 7eme phase opérationnelle du FEM (FEM 7), le Comité National de Pilotage a retenu 10 projets pour un montant total de cent trente sept millions trois cent vingt et mille cinq cent (137 321 500) FCFA , suite à un appel à projets national.
Les cérémonies de lancement de ces projets sont programmées selon le planning suivant :
 Mardi 6 Avril : Projet de valorisation des terres récupérées et de renforcement des aménagements anti-érosifs, Diass Palam, (Région de Thiès) financé à hauteur de 13 732 150 FCFA ;
 Mercredi 07 Avril : Projet de restauration des terres dégradées et de gestion des ressources naturelles du bassin versant Marwam à Popenguine Sérère (Région de Thiès), financé à hauteur de 8 788 576 FCFA ;
 Vendredi 09 Avril : Projet de communication environnementale et de renforcement de capacités en gouvernance des ressources naturelles dans la RBT/DFS (Région de Saint Louis) financé à hauteur de 13 182 864 FCFA “.

Le RACIDD ?

” Face à la pression des populations riveraines sur les ressources naturelles dans la réserve de biosphère transfrontière du delta du fleuve Sénégal (RBT/DS) des organisations communautaires de base (OCB) s’étaient engagées avec le PMF/FEM, par son programme COMPACT pour mener des activités de restauration des habitats de la faune, de renforcement des capacités et de sensibilisation des communautés. C’est dans ce cadre que le Réseau d’Appui à
Page2sur3

la Conservation et aux Initiatives de Développement Durable (R.A.C.I.D.D) a été créé pour capitaliser les résultats des projets des communautés.
Ainsi ce projet va permettre la sensibilisation du grand public et le renforcement de capacités en gouvernance locale des ressources naturelles en vue d’une participation efficace des communautés locales dans la conservation de la biodiversité des aires protégées (parcs, réserves, forêts classées, aire marine protégée, forêts communautaires) de la RBT/DFS “.

Posted in À LA UNE

Saint Louis : Le Cusems Réclame la Liberation du Professeur Alioune Badara Dia

Posted in À LA UNE

Pour Faciliter leur Réinsertion : Le Portugal Appuie les Migrants de Retour à Ross Bethio

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 70 Nouveaux Cas Positifs et 21 Cas Graves au Sénégal

Posted in À LA UNE

Décès de Samba Sall: La Réaction inattendue de Guy M. Sagna

L’activiste Guy Marius Sagna se dit très touché par le rappel à Dieu du doyen des juges Samba Sall, décès survenu ce jeudi, des suites d’une maladie. Il témoigne sur ses liens avec le défunt juge d’instruction et présente ses condoléances à sa famille.

In extenso 

De Ziguinchor où je suis, je viens d’apprendre le décès du doyen des juges Samba Sall.

J’ai rencontré le doyen des juges Samba Sall pour la première fois en 2019 quand il m’envoya à la prison de Rebeuss.

Le juge Samba Sall avait tenu à me dire qu’il connaissait très bien ma tante, que j’appelle maman.

Le juge Samba Sall avait tenu aussi à me dire qu’une de ses nièces était un des travailleurs auxquels Pcci devait 14 mois d’arriérés de salaire. Travailleurs de Pcci aux côtés desquels nous nous battions.

Avant de sortir de la prison de Rebeuss, nous nous sommes vus. Il m’a dit “je suis venu avec une étrenne”. Il faisait allusion à ma première liberté provisoire en 3 ans.

J’ai eu à le rencontrer plusieurs fois car tous mes 3 mandats de dépôt sont passés par lui.

Le juge Samba Sall m’appelait “mon neveu” en wolof.

Je n’ai jamais eu de haine pour lui. Jamais!

Mais j’avais de fortes divergences avec lui.

Samba Sall avait tenu après m’avoir décerné un mandat de dépôt le 26 février dernier à envoyer Assane Diouf me délivrer un message.

Je ne suis ni content, ni rancunier, ni soulagé par son rappel à Dieu. J’imagine la douleur de sa famille.

Samba Sall, mon oncle, reposez en paix!
Que Dieu vous accueille en Son paradis.

À la famille de Samba Sall je présente mes condoléances. Aux acteurs de la justice je présente mes condoléances“.

Posted in À LA UNE

Sénégal : Les Travailleurs de l’Economie Informelle se Signalent

Regroupés au sein de la Confédération Générale des Travailleurs de l’Economie Informelle du Sénégal, les professionnels du secteur de l’économie informelle souhaitent, désormais, un appui plus conséquent des pouvoirs publics. Profitant de leur escale, dans le cadre de leur tournée nationale de renforcement des capacités de leurs membres sur la syndicalisation, les plénipotentiaires de la gtis précisent que leur secteur polarise 97, 5 % de l’économie du pays. Aujourd’hui, nos interlocuteurs invitent les autorités étatiques à tout mettre en oeuvre pour booster et mieux valoriser l’informel. D’autant que, soulignent_ils, l’informel, véritable pourvoyeur d’emplois, est un créneau porteur dans ce contexte marqué pour la lutte contre le chômage des jeunes. Au surplus, la gtis ambitionne d’aller vers la formalisation. Dans ce dessein l’appui, non négligeable, de l’Etat est, vivement, attendu. Ce, en vue de développer les unités de production que le secteur de l’informel est entrain de mettre en place. Estimant que le Sénégal gagnerait à les soutenir, davantage, les responsables de la Confédération Générale des Travailleurs de l’Economie Informelle au Sénégal d’exhorter le président Macky Sall et son gouvernement à prêter plus d’attention au secteur de l’informel en essayant, surtout, de trouver et d’ apporter des solutions à leurs lancinants problèmes. En entendant, la gtis, qui appelle, de tous ses voeux, les états généraux de l’économie informelle, a, déjà, pris l’option de former l’ensemble de leurs membres syndiqués, qu’on retrouve dans l’essentiel des domaines d’activités, au niveau de Ziguinchor, Kaolack, Dakar, Saint_Louis en management, commerce, sur les activités de transformation et de conservation des produits locaux, a glané le site de référence www.miroironeline.com.

Posted in À LA UNE

Coronavirus : 73 Nouveaux Cas Positifs et 23 Cas Graves au Sénégal