Posted in À LA UNE

Commune de Gandiol : Un Litige Foncier Opposse Les Populations de Sowéne et le Maire

Dans la commune de Gandiol, un litige foncier est à l’origine d’un problème entre le maire et les populations du village de Sowène. Ces dernières reprochent à l’édile de cette partie du pays d’avoir délibéré et cédé leur terrain de football à un individu, seulement, mû par ses intérêts personnels. Alors que cette affaire est pendante devant la justice. Par ce mouvement d’humeur, ces gandiol_gandiol interpellent les autorités compétentes.

Posted in À LA UNE

Affaire Sonko / Adji Sarr : A Quand la Fin de la Comédie ?

Posted in À LA UNE

Utilisation du Digital : Le Mouvement Job Rek Montre aux Jeunes Comment Surfer à Bon Escient

Faire de la toile un élément de promotion sociale, capable de générer des ressources, c’est tout le sens qu’il convient de donner à la formation de jeunes par le mouvement « Job Rek ». Les promoteurs de ce mouvement favorable au leader de Gueum Sa Bopp montrent, ainsi, que le net, loin d’être un terreau fertile aux insultes et conneries, peut permettre à son usager de franchir un palier en gagnant de l’argent.

Posted in À LA UNE

Assemblée Nationale : Bougane Gueye de Gueum Sa Bopp Impute les Dérives à Macky Sall

Bougane Guéye met à l’index le président Macky Sall suite aux dérives notées dans l’hémicycle. Le leader de Gueum Sa Bopp est fondé à croire qu’en favorisant la présence de remplaçants et autres responsables de piètre qualitéà l’Assemblée Nationale, le chef de l’Etat a contribué à « crétiniser » l’hémicycle.

Posted in À LA UNE

Saint_Louis : En Attendant les 72 Heures dans Chaque Quartier, le Nouveau Chef du Nettoiement Organise un Set_Settal au Cimetière Thiaka Ndiaye

Posted in À LA UNE

Assemblée Nationale : Les Femmes de Benno Bokk Yakaar _ Saint_Louis Réclament la Radiation des Bourreaux d’ Amy Ndiaye Gniby

« Depuis l’avènement de la XIVe législature, le peuple sénégalais découvre avec indignation une race de soi-disant Honorables députés semant le trouble et le désordre au sein de l’Hémicycle. Ces députés, dépités du peuple, continuent d’entretenir au sein de cet auguste assemblée la stigmatisation, la délation, l’invective, germes de discorde et de désunion nationale Nous, Femmes de la Coalition Benno Bokk Yaakar du département de Saint-Louis, fustigeons avec la dernière énergie cette agression sauvage perpétrée à l’encontre de notre sœur Amy N’Diaye Gniby. En effet, ce jeudi 01 décembre 2022, période coïncidant avec la conférence sur la masculinité positive pour mettre fin à la violence faite aux femmes, deux députés de la Coalition Yewwi Askan Wi, deux gaillards, toute honte bue, se sont acharnés sur une jeune dame sans défense, de surcroît enceinte. Perpétré en pleine session budgétaire, cet acte horrifie d’autant plus qu’il s’est passé dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale, symbole de la représentation parlementaire, du dialogue et expression de la vitalité démocratique.Femme mère, femme sœur, femme épouse, femme socle fondamental de la société !A l’heure, où partout de par le monde la Femme est chantée, honorée et glorifiée au Sénégal une opposition débile, inintelligente, irresponsable et inélégante ayant partout prôné la rupture a porté l’horreur en battant lâchement une femme enceinte. Vous députés de la Coalition Yewwi Askan Wi La rupture serait-elle dans le viol ?La rupture serait-elle dans la violence ?La rupture serait-elle dans l’agression verbale et physique ?La rupture serait-elle dans la volonté d’imposer une pensée unique et unilatérale assortie de menaces, d’insultes et d’intimidations ? Que nenni !Nous, Femmes de la Coalition Benno Bokk Yaakar, condamnons vigoureusement l’agression de notre sœur et camarade Amy N’Diaye Gniby par ces malfrats exigeons la radiation pure et simple de ces agresseurs de l’Hémicycle ; eux macaques, leur place serait dans la jungle réclamons justice pour notre sœur Amy N’Diaye Gniby et son portage fœtalinvitons toutes les organisations féminines et féministes, tous les hommes et femmes épris de justice, de valeurs citoyennes et morales à condamner cet acte ignoble, à exiger la radiation de ces bandits de l’Hémicycle et à réclamer justice pour Amy N’Diaye Gniby Nous, Femmes de la Coalition Benno Bokk Yaakar du département de Saint-Louis, nous sommes Amy N’diaye Gniby ! »

Posted in À LA UNE

Journée Mondiale des Personnes Vivant Avec un Handicap : Les Handicapés de Saint_Louis Plaidént leur Cause

Source : Nations Unies

« La Journée mondiale des personnes handicapées est organisée tous les 3 décembre depuis 1992 par les nations unies, afin de soutenir les personnes handicapées. Elle vise à sensibiliser les gens pour des questions relatives à l’incapacité et promouvoir les « Design pour Tous » dans l’intention d’assurer les droits des handicapés, et intégrer les handicapés dans la vie politique, économique et culturelle ».

Posted in À LA UNE

Saint_Louis : Les Correspondants de Presse Dotés du Sésame de la Cmu

« Le programme de Couverture Maladie Universelle, lancé en septembre 2013 par l’Etat du Sénégal comporte deux axes essentiels mis en œuvre par l’Agence Nationale de la Couverture Maladie Universelle (ANACMU) : -un système de couverture du risque maladie à travers les mutuelles de santé destiné aux travailleurs du secteur informel et du monde rural – une assistance médicale, à travers des initiatives de gratuité (Plan sésame, gratuité de la césarienne, gratuité des soins des enfants de moins de 5 ans et Dialyse) au profit de groupes vulnérables. Il s’agit d’un programme qui a bénéficié d’une forte volonté politique de la part de la plus haute autorité, à travers beaucoup d’efforts réalisés en termes de mobilisation de ressources. Depuis sa création en 2015, l’ANACMU a bénéficié d’un budget global de 146 418 586 095 FCFA et dans le cadre de l’exécution de ce budget, les montants ci-dessous ont été mobilisés pour la mise en œuvre des initiatives suivantes qui constituent le cœur de métier de l’ANACMU : § Mobilisation de 73 297 118 511 FCFA pour le paiement des structures de santé ainsi répartis : ü Gratuité de l’hémodialyse : 28 425 864 536 FCFA ü Gratuité des soins pour les enfants de 0-5 ans : 17 406 315 937 FCFA ü Gratuité de la césarienne : 12 746 192 975 FCFA ü Plan Sésame : 16 955 565 617 FCFA § Subvention des mutuelles de santé : 21 775 601 932 FCFA § Appui aux activités de processus, de renforcement de capacité et de la communication : 2 540 779 927 FCFA § Soit un total 99 850 320 924 FCFA (70,23 %) du budget total exécuté. Il est important de noter que la dette de la CMU se reconstitue naturellement en raison du recours des populations aux services de santé et en l’absence d’une évolution conséquente du budget annuel de l’ANACMU, dont le besoin est estimé à 65 000 000 000 FCFA, correspondant au taux de couverture actuel. Toutefois, selon le rapport de l’évaluation externe du programme commanditée par la tutelle technique et réalisée par le Cabinet CRES, les besoins annuels tenant compte des paramètres actuels sont estimés à 89 000 000 000 FCFA. Au regard de tous ces efforts de l’Etat du Sénégal, qui se poursuivent encore, il est nécessaire d’échanger avec les correspondants de presse pour qu’ils soient au fait de la volonté de l’Etat de soutenir le programme. Il est d’autant plus important de tenir ces ateliers que les services déconcentrés abattent un travail colossal dans le développement du programme à l’intérieur du pays sans que les médias locaux ne relayent les informations. C’est dans ce cadre que le responsable de la Communication en partenariat avec le service régional de la CMU de Saint-Louis organise cet atelier de partage d’information avec les correspondants de presse ».

Posted in À LA UNE

Sénégal : L’ Assemblée Nationale Transformée en Ring…

*** COMMENT EN EST_ON ARRIVÉ LÀ ?

*** A QUI LA FAUTE ?

6
Posted in À LA UNE

Journée de l’Agrotech à l’ Ugb : Ou Comment Mettre le Digital au Service de l’ Agriculture

_ « Impliquant plus de 60 % de la population active sur le continent et constituant près de 32 % du PIB, le secteur agroalimentaire représente un enjeu majeur pour le développement de l’Afrique en général et pour le Sénégal, dans la région Nord en particulier. Mais les freins à son développement sont multiples : l’accès aux intrants et aux financements, la modernisation de l’agriculture,le changement climatique et la hausse des matières premières…

Aujourd’hui, avec la nécessité de transformer progressivement et profondément le secteur agroalimentaire en utilisant les technologies numériques, des initiatives innovantes apparaissent dans le continent africain en général, au Sénégal en particulier pour accélérer le développement de ce secteur.

Quels sont les défis et enjeux de cette digitalisation? Quels sont les cas pratiques qui existent aujourd’hui? Quel est le potentiel de l’agrotech dans la création d’emplois? Cette journée dédiée à l’agrotech permettra d’apporter des réponses claires à ces questions ».