Posted in À LA UNE

Affrontements à Medina_Gounass : Le Ministre de l’ Intérieur, Apôtre de la Paix, Prêche la Bonne Parole

Par Senenews

Jean Baptiste Tine, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, a lancé un appel à l’apaisement mardi auprès du khalife général de Médina Gounass après les violents affrontements survenus lundi entre deux communautés religieuses. Ces violences ont éclaté à la suite de la prière marquant la célébration de la Tabaski.

“Nous sommes venus ici aujourd’hui pour renforcer les liens et réitérer ma demande faite hier [lundi] au Khalife pour apaiser les esprits et baisser la tension, et il a accepté. C’est pourquoi j’ai effectué le déplacement pour consolider les acquis et encore demander le retour au calme”, a déclaré le ministre Tine. Arrivé à Médina Gounass mardi en fin de matinée, il a insisté sur l’importance de retrouver le calme et la sérénité dans cette cité religieuse

Lors de sa visite, le ministre de l’Intérieur a rencontré le khalife général de Médina Gounass, Thierno Amadou Tidiane Ba, et prévoit également de rencontrer le Khalife général du Fouladou, Thierno Mounirou Baldé. Ces échanges visent à renforcer les efforts pour rétablir la paix dans la région.

Les affrontements de lundi, survenus à la fin de la prière de Tabaski, ont opposé les disciples de deux communautés religieuses, causant un mort, plusieurs blessés, des dégâts matériels significatifs et des arrestations. Les violences ont éclaté lorsque la procession du khalife de Médina Gounass, Thierno Amadou Tidiane Ba, retournant à son domicile, a été attaquée par des membres d’une autre communauté religieuse.

Des maisons ont été attaquées, des commerces vandalisés et des véhicules caillassés. La victime mortelle, une personne revenant d’un champ, a été prise à partie par un groupe d’individus. La gendarmerie est intervenue rapidement, procédant à plusieurs arrestations et renforçant son dispositif de sécurité à Médina Gounass . Le gouverneur de la région de Kolda, Saer Ndaw, et le préfet de Vélingara se sont également rendus sur place.

Posted in À LA UNE

Tabaski 2024 à Saint_Louis :les Déficients Intellectuels, ces Grands Oubliés de la Fête, à l’ Honneur Grâce au Reposams

_ « Pour promouvoir la santé mentale dont nous rêvons, le Réseau des Associations et Organisations pour la
promotion de la santé mentale au Sénégal s’est donné pour mission d’œuvrer pour un développement
communautaire durable de la santé mentale en accompagnant les initiatives locales de prise en charge des
malades mentaux, la sensibilisation, la prévention, l’accompagnement et en renforçant les capacités
organisationnelles, techniques, matérielles et financières communautaires.
Créé le 07 Décembre 2019 à la suite d’une longue période de réflexion et de préparation, le Réseau est une
structure à but non lucratif dont l’objet est de promouvoir la santé mentale dans tout le territoire sénégalais
avec toutes les composantes de la société.
Après sa création et la désignation des membres du bureau administratif, le Réseau s’est très vite engagé au
travail, ainsi un projet de recensement des organisations et Associations de Développement initié par le
ministère de la santé à travers la division de la santé mentale pour la réalisation de la cartographie des
organisations communautaire de bases appelées OCB. Cette cartographie nous permettra d’abord à coup sûr
de dénombrer les organisations susceptibles de nous accompagner pour la promotion de la santé mentale au
Sénégal mais aussi de les localiser sur une carte et de connaitre leurs niveaux d’organisations, cette action sera
couronner par une tournée nationale auprès des organisations et associations membres afin d’expliquer notre
mission aux sénégalais et sénégalaises. Mais aussi le Réseau prépare une journée de lancement dans les
prochains jours à l’hôtel KING FAD où tous acteurs de la santé, les organisations et associations, la société
civile, les autorités Etatiques, coutumières religieuses, la presse nationale et internationale en sommes toutes
les composantes de la société seront inviter à venir prendre part à la journée de lancement. Ainsi décliner
notre vision, notre mission, nos valeurs fondamentales, nos axes stratégiques prioritaires, nos objectifs
stratégiques et un plan d’action ».

Posted in À LA UNE

Tabaski à Guet_Ndar : L’ Imam Rathib Invite le Président Bassirou Diomaye Faye à Venir Constater de Visu leurs Difficultés

_ Dans le populaire quartier des pêcheurs de Guet_Ndar, la conjoncture difficile n’épargne point les populations. Jadis habitués à la prospérité et à l’abondance, les guetndariens sont obligés d’être à la page pour joindre les deux bouts. Tout est revu à la baisse et le train de vie en a pris un sacré coup. Mettant à profit son sermon, à l’occasion de de la fête de l’ Aid El Kébir, l’ Imam rathib a porté, en écho, les doléances et autres complaintes des populations. L’ Imam rathib de Guet_Ndar d’inviter, dans ce dessein, le chef de l’ Etat à faire le déplacement de Ndar, de séjourner en bordure de mer en vue de découvrir le quotidien des populations autochtones. En somme, le saint homme souhaite que le président Bassirou Diomaye Diakhar Faye vienne constater, de visu, les difficultés auxquelles les populations sont confrontées.
Il faut dire qu’ après avoir dirigé la prière, déclamé son sermon, le guide religieux n’a pas manqué, face à la presse, de plaider la cause des populations de cette partie de la Langue de Barbarie. A l’en croire, les pirogues arraisonnées en Mauritanie, la brèche ou canal de délestage qui continue de faire des décès, le désarroi des habitants de « la bande des 40 mètres » menacés de déguerpissement, les effets collatéraux de l’exploitation du gaz et du pétrole avec l’interdiction de la pêche dans la zone poissonneuse de Diattara, sont autant de problèmes notés dans ce quartier des pêcheurs. Estimant qu’il est temps que le choix des quelque 30 mille habitants de la Langue de Barbarie, lors du scrutin présidentiel du 24 Mars dernier, soit sanctionné de résultats et de retombées, Imam Ousseynou Sène de rappeler au successeur de Macky Sall que Guet_Ndar et toute la Langue de Barbarie s’offrent à lui comme un énorme cahier de doléances. La découverte et, maintenant, l’exploitation des hydrocarbures aux larges de Saint_Louis Offshore, loin d’être une aubaine pour les populations, se présentent comme une malédiction. Tant le mal être ambiant noté il y a quelques mois, fait de la résistance. Endossant, ainsi, ses habits de guide et incarnant le leadership local, l’ Imam Rathib, Ousseynou Sène espére que son appel ne va pas tomber dans l’oreille d’un sourd.

Posted in À LA UNE

Tabaski à Saint_Louis : La Famille Serigne Abass Sall Exhorte l’ Etat à Rompre Toute Relation avec Israël face aux Exactions sur le Peuple Palestinien

_ A l’instar de la communauté musulmane sénégalaise, la famille Serigne Abass Sall de Saint_Louis a célébré la fête de la Tabaski ce lundi. Comme à l’accoutumée, c’est la devanture du cimetière Marmiyal qui a accueilli tout ce beau monde venu prié les deux rakas.
Face à l’assistance, entre autres thèmes abordés, l’ Imam de la famille a exhorté les autorités sénégalaises à couper les ponts avec l’ Etat hébreux. Ainsi, apportant clairement son soutien au peuple palestinien, la famille Serigne Abass Sall de Saint_Louis réclame la rupture de toute relation avec l’ Etat d’ Israël suite aux exactions perpétrées contre la Palestine. Déplorant le silence inquiétant des États Islamiques, Imam Abdallah Sall a magnifié l’attitude de l Afrique du Sud et d’autres États qui ont pris position en faveur du peuple palestinien.
Dans la foulée, mais dans un tout autre registre, Serigne Abdallah Sall d’inviter les nouvelles autorités sénégalaises à se définir, clairement, sur le dossier de l’homosexualité. Ce, pour être en adéquation avec leurs propos du temps de l’opposition.

Posted in À LA UNE

Face au Refus d’ Obtempérer des Chauffeurs sur la Hausse des Prix du Transport : Le Gouvernement Affréte 100 Bus Dakar Dem Dikk aux Usagers des « Baux Maraîchers »

Posted in À LA UNE

Baisse des Prix, Engagements et Orientations du Gouvernement : L’ Avis du Forum Civil

_ « Le vendredi 14 juin 2024, le Bureau Exécutif du Forum Civil s’est réuni pour examiner des
questions d’intérêt national. À cet effet, le Bureau Exécutif a échangé sur les mesures
annoncées par le Gouvernement pour la baisse des prix.
Le Bureau Exécutif a également examiné le rapport de sa Cellule de Monitoring des Actions
du Gouvernement (CMAG) relativement aux orientations et engagements du Gouvernement
pris en Conseil des ministres.
Sur les mesures de baisse des prix, le Forum Civil manifeste son soutien au Gouvernement
dans sa volonté de baisser les prix de certaines denrées de première nécessité et de respecter
une promesse de campagne de soulager les populations. Toutefois, le Forum Civil rappelle au
Gouvernement que ses marges de manœuvre sont très limitées du fait des cours et des prix
à l’international. Le Sénégal est encore un pays importateur net. À cela, s’ajoutent les coûts de
transport et d´assurance qui réduisent fortement les marges bénéficiaires des opérateurs
économiques. Une baisse significative des prix affecterait les bénéfices des opérateurs
économiques.
Les autorités actuelles devraient travailler à promouvoir l’offre interne en mettant en œuvre
des politiques alternatives visant à promouvoir la production locale. D’ailleurs, ces politiques
alternatives ont été bien détaillées par le Premier Ministre et le Ministre chargé de
l’Agriculture. Il faut travailler à garantir la sécurité et la souveraineté alimentaires. La
dépendance du Sénégal aux produits importés annihile tous ses efforts. En somme les
politiques de réduction des prix ou de subventions sont souvent intenables à long terme.
De plus, l’examen du rapport de la CMAG amène le Forum Civil à rappeler au Chef de l’État
et au Gouvernement leurs responsabilités de veiller à l’exécution diligente des orientations et
engagements pris en Conseil des ministres. En définitive, ils seront évalués sur la base des
actions annoncées, déclinées ou non réalisées.
Au vu du rapport de la CMAG, le Forum Civil demande au Gouvernement de se concentrer
exclusivement sur la satisfaction des besoins des populations. Dans ce sens le Forum Civil
encourage le Chef de l’État et son Gouvernement à traduire en actes les orientations et
engagements identifiés dans leurs discours publics et les réunions du Conseil des ministres
De façon générale, le Forum Civil, Section Sénégalaise de Transparency International, invite
le Gouvernement :

  • à procéder à la sensibilisation des agents de l’État, en particulier les nouveaux dirigeants
    des administrations publiques et parapubliques, sur les règles et les procédures de
    passation et de gestion de la commande publique notamment les marchés
    publics ;
  • à procéder à la sensibilisation des agents de l’État, en particulier les nouveaux dirigeants
    des administrations publiques et parapubliques, sur les règles et les procédures de
    gestion du patrimoine de l’État ;
  • à procéder à l’évaluation de la stratégie de mobilisation des ressources domestiques ;
  • à rendre publique la situation des finances publiques et du patrimoine de l’État, une fois
    l’état des lieux effectué ;
  • à rendre effectif le Pôle Judiciaire Financier ;
  • à publier les informations sur la situation exhaustive du foncier de Mbour 4 et les autres
    sites ciblés dans le cadre du programme de facilitation à l’accès au logement,
    préalablement à l’affectation annoncée par le Gouvernement desdits sites à des
    promoteurs immobiliers.
    De façon spécifique, le Forum Civil, section Sénégalaise de Transparency International invite
    le Président de la République,
    Dans le domaine de la gouvernance et de la reddition des comptes :
  • à rendre effective la révision de la composition du Comité d’Orientation Stratégique
    du Pétrole et du Gaz (Cos-pétrogaz) dans un sens inclusif et participatif ainsi que la
    vulgarisation de l’actualisation de la Stratégie nationale de Développement et
    d’Exploitation des ressources pétrolières et gazières, dans son élaboration et sa mise
    en œuvre ;
  • à faire publier les rapports de l’Inspection Générale d’État (IGE) ;
  • à acter l’organisation des concertations avec la classe politique et la société civile sur
    la réforme du système électoral et la consolidation de la démocratie ;
  • à accentuer la lutte contre la corruption, les flux financiers illicites, le blanchiment de
    capitaux par l’organisation, notamment d’une large concertation entre les différents
    corps de contrôle (IGE, Cour des Comptes, Ofnac, Centif, les brigades financières de
    FDS, les Inspections Internes, l’Inspection Générale des Finances, le Contrôle
    financiers, l’Ocritis, le Ministère de la Justice etc.) pour une compréhension commune
    des missions et rôles, pour un partage d’expérience et des résultats efficaces ;
  • à organiser, à défaut d’un Conseil Présidentiel sur le numérique, une rencontre pour
    l’harmonisation des règles et procédures de digitalisation dans les administrations,
    pouvant déboucher sur la stratégie globale prenant en compte l’aménagement
    numérique du territoire, l’actualisation du cadre juridique et institutionnel, la
    démocratisation de l’accès aux services de base, les infrastructures numériques et le
    financement.
    Dans le domaine de l’élevage :
  • à veiller au parachèvement de la stratégie avancée de lutte contre les feux de brousse
    et à l’actualisation du Programme national de production fourragère, à la mise en
    œuvre d’un plan d’aménagement consensuel des parcours du bétail et espaces de
    pâturage notamment dans la zone sylvopastorale;
  • à veiller à l’intensification de la lutte contre le vol de bétail, au recensement des
    infrastructures d’élevage et équipement pastoraux.
    Dans le domaine de promotion de l’autonomisation économique des femmes :
  • à s’assurer de l’effectivité des audits des mécanismes et instruments de promotion
    économique et sociale des femmes ;
  • à s’assurer de l’effectivité et de la mise à jour des stratégies, plans et actions de
    promotion des femmes ;
  • à veiller à la préparation effective par le gouvernement du projet de loi d’orientation
    sur l’autonomisation économique durable des femmes.
    Dans le domaine de la préservation des ressources naturelles et de la biodiversité :
  • à veiller à la mise en œuvre de la campagne d’information et de sensibilisation des
    populations sur l’éducation environnementale et la préservation du cadre de vie ;
  • à veiller à la modernisation et au fonctionnement optimale de la Direction des Eaux
    et Forêts, Chasses et Conservation des Sols et de la Direction des Parcs nationaux, en
    ordonnant un audit des fonds injectés dans ces Directions.
    Dans le domaine du sport :
  • à veiller à l’évaluation de la loi n° 84-59 du 23 mars 1984 portant Charte du Sport et à
    la préparation d’un projet de loi codifiant le Sport national dans toutes ses dimensions
    : scolaire, universitaire, haute compétition, amateur, formation, encadrement et
    financement.
    Ensuite, le Forum Civil, section Sénégalaise de Transparency International
    demande au Premier Ministre,
  • de matérialiser le renouveau du Service Civique par la mise en œuvre d’un programme
    national de promotion de la citoyenneté inclusif et participatif avec une composante
    relative à la sensibilisation sur les symboles de la République, la protection du bien
    commun, l’éducation environnementale, le civisme fiscal, la bonne gouvernance et la
    lutte contre la corruption, une composante relative à la généralisation du cours sur
    l’Éducation Civique et l’ orientation des Gouvernements scolaires avec la prise en
    compte des Daaras et une composante relative aux concours pour promouvoir le
    renouveau citoyen avec des récompenses à la base ;
  • de veiller constamment à l’approvisionnement en médicaments essentiels ;
  • de faire publier le rapport de la Commission Ad Hoc sur le Domaine Public Maritime
    (DPM) après transmission au Président de la République ;
  • de veiller à la tenue de Conseils interministériels sur le trafic de bois et la déforestation,
    sur l’hydraulique, sur les infrastructures maritimes et portuaires ;
  • de s’entourer de toutes les garanties techniques nécessaires au réexamen de certains
    contrats et conventions dans les secteurs miniers, pétroliers gaziers et halieutiques ».
Posted in À LA UNE

<< Keur Ndar >>de Boudiouck : Un Orphelinat à la Recherche du Sésame du Partenariat

_ « Keur Ndar est un centre d’accueil et d’hébergement pour les orphelins et enfants sans soutien
familial basé à Boudioukh (Saint-Louis). C’est un orphelinat légalement constitué,
jouissant d’un arrêté ministériel lui conférant le droit de garder des enfants. Initié en 2021 par des
Senegalais, la structure existe notamment grâce à l’appui de compatriotes mais également
d’étrangers et de leurs organismes.
Pour permettre à tous ceux qui le souhaiteraient, particulièrement aux étudiants et anciens délégués de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis de
participer à cette œuvre, un cadre bénévole de rencontres et d’échanges mais aussi et surtout d’actions a
été ouvert.
L’ objectif étant de cibler et de mobiliser des gens_ ressources, dénommés ‘’Ambassadeurs de Keur Ndar’’ qui, selon leur
disponibilité et leurs dispositions, pourrons contribuer, d’abord, à rendre visible et connue le centre. Ensuite, pour ceux
qui le souhaitent, ce cadre peut aider dans le suivi et à prendre soins des enfants au sein meme de l’orphelinat.
L’ autre objectif majeur est de créer des conditions d’appel à contribution à travers des activités
organisées et des collectes ciblées et aussi en ligne. De même que toute autre forme d’actions que les
‘’Ambassadeurs’’ jugerons utiles pour ces enfants et leur bien-être.
Et c’est dans ce cadre que ce collecte à été initié. Mais, également, dans l’optique de vulgariser le centre et ce qu’il fait tout en incitant les bonnes volontés à venir le soutenir de manière générale mais particulièrement dans l’achèvement du chantier en cours et devant abriter les orphelins. D’autant que le centre est, actuellement, sous location. Nous avons jugé nécessaire d’inviter la presse à la remise des dons, prévue le dimanche 9 Juin au niveau de l’orphelinat. C’est l’occasion d’informer la population saintlouisienne de l’existence du centre, de ses besoins et du groupe des ambassadeurs pour accompagner les bonnes volontés ».

Posted in À LA UNE

Construtions Anarchiques sur la Berge de Pikine : Les Populations Interpellent le Préfet et Réclament Toute la Lumière

Posted in À LA UNE

Saint_Louis : Le Projet Challenge Innov’Agro Lancé

_ « Challenge Hub, un programme de GPES et avec le soutien financier de la GIZ à travers son
programme Réussir Au Sénégal, lance officiellement le Projet Challenge Innov’Agro. Ce projet
vise à incuber, en 6 mois, 30 jeunes porteurs d’initiative selon le modèle EDA, dans une ferme
agricole intégrée, offrant des formations pratiques et un accompagnement personnalisé aux
jeunes entrepreneurs dans les domaines du maraîchage, de l’arboriculture, de l’aviculture et
de la pisciculture. La journée de lancement est une étape cruciale pour présenter les objectifs
du projet, mobiliser les parties prenantes et sensibiliser la communauté ».

Posted in À LA UNE

Saint_Louis : Le Centre de Formation aux Métiers du Gaz et du Pétrole Prend Forme

_ « Le Projet d’appui au Développement des Compétences et de l’Entrepreneuriat des Jeunes (PDCEJ) est une initiative de l’Etat du Sénégal, appuyée par la Banque Africaine de Développement (BAD) et mis en œuvre par le Ministère de la Formation Professionnelle (MFP). Le projet vise à promouvoir la croissance et l’emploi à travers l’amélioration de la qualité de la main d’œuvre, la compétitivité des entreprises et l’Entrepreneuriat des jeunes dans les secteurs porteurs de l’industrie et de l’agriculture. Il couvre, essentiellement, les secteurs suivants : hydrocarbures (pétrole et gaz), énergies solaires, agro-business et cuirs et peaux. Prévu pour une durée de 5 ans, le projet intervient dans les régions de Dakar, Thiès, St-Louis, Kaolack et Ziguinchor et est mis en œuvre à travers trois composantes.
Il s’agit :
Composante 1 : appui au développement des compétences et compétitivité des entreprises (62 %) ;
Composante 2 : développement de l’Entrepreneuriat des jeunes (19 %) ;
Composante 3 : gestion du projet (19%).Placé sous la tutelle technique du MFPAI, le PDCEJ est dirigé par un Comité de pilotage mis en place par arrêté ministériel n°024856 du 18 octobre 2019.
Ce comité est chargé de définir les orientations de la mise en œuvre du projet, de valider les plans de travail annuel et le budget y afférent et d’approuver les rapports d’exécution technique et financière annuels.Ainsi, du 06 au 14 Juin 2024, la Banque africaine de Développement (BAD) organise une mission de supervision sur le projet. C’est dans ce cadre qu’il est prévu, les 11, 12 et 13 juin 2024, une mission de terrain à Saint-Louis et à Ngaye-Meckhé, en vue de visiter les chantiers des centres de formation CFPMPG (Centre de Formation Professionnelle des Métiers du Pétrole et du GAZ) et CFPMCP : Centre de Formation Professionnelle des Métiers du Cuir et des Peaux) en construction ».