Pour une Bonne Compréhension des Dynamiques du Développement local : Papa Mamadou Cissé Lance le ” Magazine Saint_Louis Développement “

Par chroniques.sn

” « Découvrir, comprendre, enrichir, valoriser et mettre en synergie les différentes initiatives de développement publiques et privées pour une revitalisation économique et sociale de la Région de Saint-Louis du Sénégal ». C’est le défi majeur qu’un expert du développement local veut relever de fort belle manière dans les régions de l’Axe-Nord et dans les autres localités de notre pays.

Papa Mamadou Cissé, car c’est de lui qu’il s’agit, Ingénieur en Développement Local et Directeur Général de Sadecom, Fondateur du Magazine Saint-Louis Développement, a effectivement réussi la prouesse de rassembler une centaine d’acteurs territoriaux dans les locaux du conseil départemental de Saint-Louis, en vue de leur permettre d’assister à la cérémonie officielle de lancement de cet outil de publication trimestrielle pour le développement local.

Cette cérémonie a enregistré la présence de la première adjointe au maire de Saint-Louis, Mme Aïda Mbaye Dieng, du Premier adjoint au maire de Gandon, Kalidou Bâ, du Directeur Général de l’Agence régionale de développement (Ard), Ousmane Sow, etc.

M. Cissé a saisi cette occasion pour préciser que « le principe de base au nom duquel agit cet outil de publication trimestrielle est, en réalité, de permettre à tous les acteurs territoriaux de découvrir, à temps réel, les dynamiques et initiatives de développement local promues par les collectivités territoriales, les ONGs, le secteur privé, les services techniques déconcentrés et les universités, dans l’optique de favoriser une meilleure synergie des interventions entre opérateurs et une meilleure appropriation des processus de développement par les populations locales dans la Région du Fleuve Sénégal ».

Côtoyer les rives de l’émergence en 2035

Justifiant la pertinence de son projet, Mamadou Cissé a rappelé qu’en s’inscrivant dans un long processus de construction économique et social depuis 1960, l’Etat du Sénégal vise à côtoyer les rives de l’émergence en 2035. Ainsi, une multitude de politiques publiques de développement et de projets opérationnels pour la résilience économique, sociale et environnementale sont en cours de mise en œuvre, au premier rang desquels le Plan Sénégal Emergent (PSE). Ce plan stratégique constitue un mécanisme structuré de soutien à l’économie et aux couches indigentes en vue de mieux promouvoir l’émergence, l’abondance et la résilience au pays de la Teranga.

Selon M. Cissé, ces efforts salutaires engagés par le gouvernement sénégalais pour asseoir le développement durable sont appuyés au niveau territorial par des acteurs, notamment les organisations de la société civile, les services publics décentralisés, le secteur privé local, les partenaires de coopération bilatérale et multilatérale de développement. Les chantiers de développement local sont sporadiques, disparates et impliquent – aujourd’hui – une diversité d’acteurs aux approches, modes opératoires et paradigmes complémentaires.

Ces chantiers multidimensionnels s’inscrivent tous dans les orientations de l’Acte 3 de la Décentralisation, dont l’objectif stratégique est de promouvoir la territorialisation des politiques publiques, la compétitivité économique locale afin de bâtir des territoires viables, porteurs de croissance et résilients aux changements climatiques.

Un projet qui est en phase avec le Pse

Dans la Région Nord du Sénégal, a-t-il poursuivi, communément appelée la Région du Fleuve (Sénégal), les acteurs de développement et du secteur privé ne cessent d’apporter des contributions substantielles et multidirectionnelles afin de faire face aux enjeux territoriaux, tant sur l’économie locale, sur la gouvernance territoriale que sur la lutte effrénée contre le réchauffement climatique.

Ces apports non négligeables des acteurs et partenaires en termes de réduction de la pauvreté sont comptabilisés dans les résultats macroéconomiques visés par le Plan Sénégal Emergent (PSE) et les ODD ratifiés par l’Etat du Sénégal (dans le concert international de développement).

Les projets, programmes, initiatives, structures d’accompagnement et organismes intervenant dans le développement local dans la Région du Fleuve (Sénégal) sont tellement nombreux, qu’il est difficile, voire impossible, de les énumérer avec exactitude. Des conférences (d’harmonisation) territoriales sont annuellement organisées par les autorités (locales) déconcentrées et les acteurs territoriaux, avec l’appui de l’Agence Régionale de Développement (ARD) en vue de connaitre et de mettre en étroite synergie l’ensemble des initiatives de développement (portées par ces acteurs territoriaux).

Déficit de communication

Devant un auditoire fort attentif, M. Cissé a fait savoir que les conférences territoriales constituent – à bien des égards – un outil pertinent de gestion du territoire. Néanmoins, on note une insuffisance des actions de communication et d’information des populations de la Région de Saint-Louis sur l’existence des modèles d’intervention innovants portés par les Collectivité territoriales, les OSC, les Organisations internationales, le Secteur privé local, les partenaires techniques et financiers, les services déconcentrés de l’Etat, etc. Egalement, nous n’avons pas connaissance de l’existence d’un outil de publication régionale qui informe des initiatives publiques ou privées de développement en cours de mise en œuvre sur le territoire régional. Néanmoins, il existe des newsletters que chaque acteur diffuse auprès de son propre réseau.

Informer sur les dynamiques de développement local

De l’avis de l’initiateur de ce projet, cela occasionne manifestement une faille dans la chaine de communication régionale, car les populations de base n’ont souvent pas accès à ces documents. C’est pourquoi, nous avons jugé judicieux, voire impérieux, de créer un dispositif de communication et d’information régionale sur l’ensemble des initiatives promues en destination de toutes les populations, de tous les partenaires et de tous les acteurs de terrain investis dans le chantier du Développement local ; l’idée étant de mettre sur pied ce magazine.

Un tel projet, a enfin souligné M. Cissé, vise à informer et à sensibiliser – à grande échelle – l’opinion sur les dynamiques de développement engagées par les acteurs régionaux, mais également d’impulser les processus de développement à travers la mutualisation des interventions entre acteurs de terrain, la valorisation du potentiel économique, scientifique, culturel et environnemental des collectivités territoriales de la Région de Saint-Louis du Sénégal “.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.