La Fondation Syngenta en Visite de Terrain à Pont Gendarme

” Au Sénégal, la riziculture irriguée occupe une place très important dans l’économie rurale. Elle est caractérisée par de faibles rendements à cause des adventices et les maladies fongiques qui constituent les contraintes majeures. La gestion des mauvaises herbes est devenue une nécessité pour augmenter la productivité et améliorer la qualité des récoltes.
Ainsi, la lutte contre les mauvaises herbes, ou plutôt la gestion à long terme de l’enherbement des parcelles dans un contexte agroécologique donné, représente l’un des principaux enjeux permettant la durabilité des systèmes de production de la riziculture.
La mise en place de cette gestion nécessite une connaissance approfondie de ces enherbements, notamment de leur diversité spécifique qui les composent.
L’union de pont gendarme est l’un des pionniers avec lesquels la Fondation Syngenta (FSAD) a travaillé notamment avec la création de CEMA (centre d’exploitation de machine Agricole). Elle gère une superficie 272ha avec des producteurs organisés en GIE. En effet, ce centre rentabilise ses machines (offset, billonneuse, niveleuse etc…) via la prestation de services pour ses membres et de la prestation externe.
C’est dans ce contexte que la FSAD dans ses programmes de transferts de technologies a initié des tests de démonstrations sur la gestion des mauvaises herbes durant cette contre saison chaude 2021
L’ objectif de la journée porte ouverte est de vulgariser une nouvelle approche de gestion des mauvaises herbes avec l’introduction de la lame niveleuse dans le processus de gestion et un protocole technique de production sur les applications chronologiques des herbicides “.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.