Homosexualité : And Samm Djikko Yi Invite les Sénégalais à Dire Non

Les nations unies déroulent un agenda, cogité depuis 2011, avec une résolution donnant de nouveaux droits à une certaine catégorie d’individus, comme les homosexuels et autres lesbiennes. Mais ce qui alarme les membres de And Samm Djiko Yi, c’est que la République du Sénégal est entrain de céder à la pression des promoteurs et défenseurs d’une telle résolution. Selon les plénipotentiaires de And Samm Djiko Yi, le Sénégal, qui a dit non en 2013, est entrain de baliser le terrain dans l’optique d’installer, progressivement, l’homosexualité à l’horizon 2026, ainsi que c’est édicté par les nations unies. Forte de ses 48 structures_membres, à travers le pays, l’association And Samm Djiko Yi sillonne le pays, depuis une quinzaine de jours, en vue d’exhorter les populations sénégalaises à s’ériger en boucliers contre l’homosexualité, a glané le site de référence www.miroironeline.com Les imams, serigne_daras et autres leaders d’opinion sont, ainsi, mis à profit pour informer les populations sur les enjeux et l’extrême dangerosité de l’homosexualité. Dans ce dessein, And Samm Djiko Yi, collecte la signature des populations et au niveau des familles maraboutiques et du clergé à présenter au chef de l’Etat pour l’inciter à faire voter, par l’assemblée nationale, une loi criminalisant l’homosexualité au Sénégal. Avec une clause d’éternité souhaitée par And Samm Djiko Yi. Qui précise que ce n’est pas parce-que les français, canadiens et américains acceptent l’homosexualité que ça doit prospérer au pays de Serigne Touba Khadimou Rassoul, Mame Aladji Malick, El Hadji Omar et les autres érudits de l’Islam. Rappelant, aux autorités étatiques, que les normes juridiques émanent des normes sociales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.