Dans la Perspective des Joj Dakar 2026 : Le Cojoj et l’Ageroute Paraphent une Convention

En signant une convention de partenariat avec le ministère des transports, par le biais de l’Ageroute, le Comité d Organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse Dakar 2026 ou Cojoj, se lance, résolument, vers la construction d’ouvrages structurants, dans la perspective de 2026. En décentralisant la cérémonie de partenariat, le Cojoj administre, aussi, sa volonté d’impliquer toutes les contrées du pays dans la préparation des prochains Jeux Olympiques de la Jeunesse. Ceci, à en croire le président du comité d’organisation Diagna Ndiaye, est le premier jalon posé par le Cojoj, d’autant que d’autres initiatives et évènements sont prévus à Diourbel, Fatick, Kolda, Tambacounda, Ziguinchor, etc…. Cet acte posé, qui symbolise la constance dans le partenariat entre le gouvernement du Sénégal et le mouvement olympique, tel que l’a voulu le président Macky Sall, en Mai 2019, le premier conseil présidentiel consacré à la prépration de la 4 éme édition des Joj. En outre, poursuit Diagne Ndiaye, la convention de maîtrise d’ouvrage déléguée, paraphée, s’inscrit dans le dynamique du protocole de collaboration qu’il a signé le 18 Septembre 2019 à Dakar, avec Rèmy Rioux, directeur général de l’Agence Française de Développement, dans le cadre de l’Alliance Djoko, ce dispositif original de dialogue régulier entre plusieurs institutions françaises et le Cocon Dakar 2026, coordonné par le Vojo Paris 2024. Dans la foulée, le président du comité d’organisation du Cojoj 2026 d’expliquer que le projet Joj Dakar 2026 met l’accent fort sur la dimension ” Héritage “, et privilègie la réhabilitation d’infrastructures sportives afin de contribuer, à côté des importants efforts du gouvernement, à accroître l’offre de lieux de pratique du sport au profit de la jeunesse. Ainsi, toujours selon Diagna Ndiaye, grâce à son concours financier, l’Afd assure, la prise en charge totale des travaux pour la remise à neuf du stade Iba Mar Diop, de la Caserne Samba Dièry Diallo, de la piscine olympique et du parc adjacent au niveau du tour de l’oeuf, a glané le site de référence www.miroironeline.com. Au surplus, pour donner de la cohérence globale au projet, il est retenu d’inclure des actions connexes comme la requalification urbaine aux alentours des sites à réhabiliter, ainsi que la construction d’infrastructures sportives de proximité à Dakar, Diamnuadio et Saly. Cette cérémonie de convention de maître d’ouvrage déléguée, qui s’est déroulée en présence de la reprèsentante de l’Afd, du président du Cojoj, Ibrahima Wade, du directeur général de l’Ageroute entre autres, a été rehaussée par le ministre des transports, par ailleurs maire de la commune de Saint_Louis. Prenant la parole, Amadou Mansour Faye n’a pas manqué de souligner que la signature de la convention de maîtrise d’ouvrage déléguée est un levier non négligeable pour le programme d’amélioration de l’accessibilité et de remise à niveau des infrastructures sportives, dans le cadre des jeux olympiques de la jeunesse de 2926, premier événement organisé sur le continent africain. Ce qui lui donne une dimension historique que le Sénégal doit, avant tout, à son rayonnement international et au leadership du président Macky Sall. Toutes les infrastructures routières menant aux sites des Joj seront mises à niveau, selon le ministre, à travers le Fera ou le budget de l’Etat, avec assainissement, construction de parkings et aménagement passager. De même, à en croire Amadou Mansour Faye, la mobilité à Dakar et à Diamniadio sera améliorée grâce à deux projets majeurs. D’abord, la construction du viaduc de Cambéréne pour fluidifier la circulation sur l’autoroute et le réaménagement de l’échangeur de Diamniadio. Ensuite, l’élargissement de la route des Niayes. Le Ter, le Brt et les ouvrages de dénivellement à Dakar seront, aussi, fonctionnels avant les Joj, a promis le ministre_maire de Saint_Louis. Selon qui, la cité de Mame Coumba Bang va jouer sa partition lors des jeux qui sont un moment de communion et de partage pour la jeunesse mondiale avec une prédominance des activités culturelles. Ainsi, la vieille ville tricentenaire va être le théâtre de plusieurs manifestations populaires telles que les régates et les fanals pour ne citer que celles_çi. Dans la mesure où, fait noter l’édile de Ndar, des discussions vont être menées avec les organisateurs du festival international de jazz de Saint_Louis pour que l’événement se déroule en même temps que les jeux, apportant, ainsi, une dimension supplémentaire aux Joj 2026.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.