“CRISE À L’ HÔPITAL DE ST LOUIS: LE MOUVEMENT”SAINT LOUIS DIT NON” EXIGE L’AUDIT ET LE DÉPART DU DIRECTEUR ! “

” Les activistes du mouvement “saint Louis dit non” déplorent davantage la situation de l’hôpital régional qui reste très chaotique depuis des moments. Une mauvaise gestion liée à un essaim de problèmes en est à l’origine. En effet, selon les membres du mouvement, l’hôpital de la région tricentenaire souffre d’un manque de matériel sanitaire et une prise en charge du personnel soignant qui laisse à désirer. Les agents de la santé n’ont encore perçu leur salaire jusqu’à présent. Pire, leurs indemnités de motivation ne sont pas réglées en cette période de Covid-19. Fort de ce constat, sur le plan financier, l’hôpital est au bord du gouffre. Les principaux responsables de ce cataclysme sont: le directeur de l’hôpital, l’Etat, le maire Mansour Faye et le conseil départemental dirigé par Me moustapha mbaye.

D’abord, le directeur fait partie de ces vautours qui se remplissent le ventre avec l’argent des malades. Pourtant, malgré la cherté des consultations, ces personnes aux revenus maigres font tout pour se faire soigner. Ils payent entre 3000 et 5000 francs Cfa. Ce qui reste un des sacrifices qu’ils font malgré le contexte particulier de la pandémie où personne ne vient à leur chevet. Alors que le sacerdoce de susdit directeur est de créer un espace de traitement répondant à des critères a minima de bien-être, c’est à dire être aux petits soins des patients et d’élaborer des programmes d’accompagnements au personnel soignant.

Actuellement, semble-t-il très difficile de freiner la propagation du virus en raison de la négligence du directeur. Cela s’explique par les va-et-vient des médecinsa à partir des salles d’urgences où sont installés les infectés de la Covid vers les autres salles . A cela, la contamination est inéluctable. Naguère, on a constaté la mort de l’ambulancier à cause de la Covid. Donc, le virus circule tribord bâbord au sein de l’hôpital.
Sur ce, il y va de sa responsabilité, le déploiement de moyens nécessaires pour les médecins, l’amélioration de la qualité des repas des gardes ainsi que des agents de nettoiement.

Il est impératif de rappeler qu’il est mis dans de très bonnes conditions. Ce dernier bénéficie d’une indemnité de logement d’un montant de 250 000 sans oublier l’augmentation de sa prime qui est à 950000 francs cfa actuellement d’après les informations recueillies.

L’Etat du Sénégal a remué le couteau dans la plaie. Il a un dû très salé à l’endroit de l’hôpital relatif à la couverture maladie universelle.

Enfin, la mairie n’a pas réglé sa dette de plus de 60 millions dans le cadre de la prise en charge action sociale par l’hôpital. Cela insinue d’emblée que l’hôpital a ses propres maux à soigner.

En de pareilles circonstances, les fidèles défenseurs des intérêts de la région de Saint Louis veulent que l’hôpital se dote d’une ambulance, des appareils médicaux et que les travailleurs soient respectés. En outre, la réhabilitation du bâtiment demeure encore un de leurs vœux.

De leur part, ils ont déjà entamé une campagne de collecte de fonds sur la plateforme Koparexpress en attendant une réaction immédiate des autorités pour redorer le blason de leur côté “.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.