Coronavirus : Le Sénégal Suspend Certaines Voies Aériennes d’Europe et du Maghreb

République du Sénégal
Un Peuple – Un But – Une Foi
______

Conférence de presse conjointe Ministre du Tourisme et des Transports Aériens – Ministre de la Santé et de l’Action Sociale
_________________________________________

Allocution de Monsieur Alioune SARR
Ministre du Tourisme et des Transports Aériens de la République du Sénégal

MSAS, 16 Mars 2020

Monsieur le Ministre de la Santé et de l’Action Sociale,
Mesdames, Messieurs les Directeurs Nationaux et Chefs de Services,
Mesdames et Messieurs les Directeurs Généraux,
Mesdames et Messieurs, les représentants de la presse nationale et internationale
Chers Invités,

Chacun à vos titres, rangs et qualités,

Je voudrais tout d’abord vous remercier d’avoir répondu si nombreux à notre invitation, de dernière minute, en dépit de vos obligations.
Depuis son apparition au Sénégal, le 2 mars 2020, le nombre de personnes atteintes du COVID19, a largement augmenté passant d’un cas à 26 cas positifs à la date d’hier (dont deux guéris), selon les sources officielles du Ministère de la Santé Publique et de l’Action Sociale.
Face à une telle situation, les experts du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale ont fait part de la nécessité d’assurer une rupture de la chaîne de transmission pour éviter que l’épicentre de cette pandémie ne se déplace en Afrique et plus particulièrement au Sénégal.
Aussi, dans la continuité des mesures prises par Son Excellence Monsieur Macky Sall Président de la République, le samedi 14 mars dernier, les experts du Ministère du Tourisme et des Transports aériens en rapport avec ceux du Ministère de la Santé Publique et de l’Action sociale se sont concertés ce jour, lundi 16 mars 2020, pour étudier ensemble les meilleurs moyens de réduire au minima la propagation de ce virus.
Au terme des échanges, il est apparu qu’il devient primordial de mettre en œuvre tous les moyens qui sied, pour protéger au mieux les 16 millions de sénégalaises et de sénégalais, de s’assurer que l’Aéroport International de Blaise Diagne, principal point d’entrée de notre pays, ne soit un espace de contamination et de transmission du COVID19 et d’éviter tout risque d’augmentation de cas dans notre pays, dans les jours et semaines à venir.
De cette rencontre, est ressortie la recommandation d’arrêter les flux directs et indirects en provenance des zones à risques, afin d’éliminer les interactions avec les foyers de la pandémie.
En conséquence, nous avons décidé de suspendre toutes les lignes aériennes en provenance et vers les destinations ci-dessous :
– En Europe : la France, l’Italie, l’Espagne, la Belgique, le Portugal ;
– Au Maghreb : l’Algérie et la Tunisie.
Cette mesure sera applicable à compter du mercredi 18 mars 2020 à 23 heures 59 minutes pour une durée de 30 jours. Ne sont pas concernées les vols cargo pour lesquels les équipages devront rester à bord et leur temps d’escale réduits au strict minimum ainsi que les vols d’évacuation sanitaire.
– Pour Royaume du Maroc les vols sont suspendus depuis hier à zéro heure une minute (00h01).
Cette décision historique a pour principal objectif de réduire la chaine de transmission et d’en minimiser l’impact. Elle est alignée aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé qui demande aux pays de « trouver un juste équilibre entre la protection de la santé, la prévention des perturbations socio-économiques et le respect des droits de l’homme et d’adopter une approche globale adaptée à leur situation, avec le confinement comme pilier central ».
Bien entendu, une telle décision aura des conséquences sur les secteurs du tourisme et des transports aériens, deux des sept secteurs prioritaires du Plan Sénégal Emergent. Néanmoins, face à ce choc exogène mondial il est de notre devoir d’apporter des réponses « mesurées et cohérentes, proportionnées à la menace contre la santé publique et basée sur des évaluations des risques locaux. Ceci impliquera tous les éléments de la chaîne de valeur touristique et aérienne, en accord avec les lignes directrices et recommandations générales de l’Organisation Mondiale de la Santé, de l’Organisation Mondiale du Tourisme et de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale”.
Je vous remercie de votre aimable attention.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.