Brèche de l’ Embouchure du fleuve_Sénégal : Les Travaux de Dragage et de Balisage Vont, ( Enfin ), Démarrer

Plusieurs fois annoncés, jamais réalisés, les travaux de dragage et de balisage de la brèche, ouverte à l’embouchure du fleuve_Sénégal, en Octobre 2003, vont, enfin, commencer. Du moins si l’on en croit les propos du ministre des pêches et de l’économie maritime qui a procédé au lancement, sur site, ce jeudi matin. Un bol d’air pour les populations de pêcheurs de la Langue de barbarie qui continuent de payer un lourd tribut. D’autant que la fameuse brèche est un raccourci que les pêcheurs arpentent pour rallier la mer. Selon des statistiques faites sur place, par les professionnels de la pêche, le canal de délestage, creusé pour sauver la cité tricentenaire de Saint_Louis des inondations, a causé la perte de plus de 400 personnes. Face à ” ce désastre humain ” noté sur cette zone, particulièrement, accidentogène, les pêcheurs et autres populations de la Langue de barbarie n’ont eu de cesse, ces dernières années, de réclamer des travaux de grande envergure capables ” d’arrêter l’hémorragie “. A chaque fois que ces saint_louisiens sont montés au créneau pour sonner le tocsin, les autorités locales comme au sommet de l’Etat ont trouvé la parade pour calmer leur ardeur. La valse des pontes du régime n’a pas permis de trouver une solution à ce lancinant problème. Ainsi, de promesses non tenues en rêves brisés, les usagers de la brèche de Guet_Ndar ont fini par se faire une raison. Voilà pourquoi, l’annonce faite, récemment, par le chef de l’Etat sur l’imminence du balisage et du dragage du canal de délestage de Saint_Loui,s n’a pas suscité un engouement béat dans cette partie du pays. Au contraire, certaines voix se sont élevées pour crier au coup de malice politique au moment où les échéances électorales pointent à l’horizon. L’ acte posé par le ministre Alioune Ndoye, certes accueilli de façon mitigée par certaines populations et autres observateurs, est, toutefois perçu comme une lueur d’espoir par d’autres individus interrogés par nos soins. Surtout dans ce contexte de période de soudure marquée par la rareté du poisson et au moment où l’émigration clandestine continue son petit bonhomme de chemin, a glané le site de référence www.miroironeline.com Reste maintenant à joindre l’acte à la parole !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.